Conseils de sécurité

Sécurité

Lazarat (voir l’avertissement)

Jusqu’en 2014, la ville de Lazarat et ses environs formaient un important pôle de production de marijuana, où avaient lieu régulièrement des affrontements violents entre la police et les producteurs. La situation s’est améliorée depuis, mais l’aide et la protection de la police demeurent limitées, et les délais d’intervention sont souvent longs.

Criminalité

Il se commet des crimes mineurs, comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, surtout dans les transports en commun et dans les zones touristiques. Les vols dans les véhicules sont fréquents. Ne laissez jamais vos effets personnels dans un véhicule sans surveillance et garez votre véhicule dans un stationnement sûr, surtout la nuit.

Faites preuve de prudence dans les districts de Has, Kukës et Tropojë, situés dans le nord du pays. Des bandes de criminels sévissent le long des routes dans les régions reculées, surtout à proximité des frontières du Kosovo, de la Macédoine et du Monténégro. La prudence est de mise dans les régions frontalières de la Macédoine, où la sécurité laisse beaucoup à désirer.

Les difficultés économiques et la facilité de se procurer des armes à feu augmentent les risques d’incidents violents, de détournements de voiture et d’actes de pillage, surtout dans le district de Tropojë et dans sa principale ville, Bajram Curri. Toutefois, les touristes ne sont généralement pas visés. De violents affrontements peuvent aussi éclater entre bandes rivales du crime organisé.

Il est arrivé que de petits engins explosifs soient utilisés pour des attaques ciblées, notamment à Tirana en février 2015. De tels incidents sont normalement reliés à des conflits internes de nature personnelle, commerciale ou politique.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules doivent être prudentes. Évitez les endroits isolés, les parcs ainsi que les bars et les restaurants situés dans des zones reculées, surtout après la tombée de la nuit. Consultez Voyager au féminin — La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste en Europe. Des attentats terroristes ont été perpétrés dans un certain nombre de villes européennes et d’autres incidents violents, ciblant des secteurs fréquentés par des étrangers, pourraient se produire. Continuez de prendre des mesures de sécurité normales.

Manifestations

Dans de nombreuses villes albanaises, il peut se tenir des manifestations, souvent spontanées, susceptibles de donner lieu à des actes de violence et de perturber passablement la circulation et les transports publics. Évitez les manifestations et les grands rassemblements, suivez les consignes des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Sécurité routière

Les déplacements par la route peuvent s’avérer dangereux et difficiles. La signalisation et la sécurité routière laissent à désirer partout dans le pays. Les conducteurs sont agressifs et dangereux, et des piétons marchent souvent le long des routes, même des routes principales. L’état des grandes routes est passable, mais les routes secondaires sont souvent mal entretenues. Il est conseillé d’utiliser un véhicule à quatre roues motrices même dans les centres urbains. En hiver, la neige et la glace peuvent rendre dangereuses les routes de montagne mal entretenues du nord et du sud-est de l’Albanie. Par ailleurs, l’éclairage des voies publiques et la signalisation peuvent être touchés par des pannes d’électricité.

Si vous êtes en cause dans un accident de la route, même mineur, ne quittez pas les lieux avant l’arrivée de la police.

On trouve dans les grandes villes des agences de location de voitures qui offrent toute une gamme de véhicules et de services.

Faites appel autant que possible à un chauffeur engagé sur place ou à un taxi. Il est possible de louer un véhicule privé approuvé, avec chauffeur, pour parcourir le pays. Négociez les horaires et les tarifs à l’avance.

Il est recommandé de planifier minutieusement les déplacements en dehors de la capitale et de faire appel aux services d’un guide-interprète ou d’un chauffeur digne de confiance.

Transports publics

N’utilisez que les taxis jaunes habituellement stationnés à des intersections précises. Les courses en taxi doivent être payées en argent comptant.

Des bus, des minibus et des trains relient la plupart des grandes villes, mais ils ne sont ni fiables, ni confortables, ni très sûrs.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Mines terrestres

Il reste encore des mines terrestres et des munitions non explosées datant de la guerre du Kosovo de 1999, surtout dans les villes des collines situées le long de la frontière du Kosovo, au nord-est de l’Albanie. Les zones de danger sont clairement indiquées par des panneaux en albanais ou par un périmètre visible. Ne circulez que sur les routes asphaltées et évitez les fossés, les champs et les accotements.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Prenez des mesures de sécurité normales. Assurez-vous de toujours garder en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage. Évitez de faire étalage de richesse et de transporter d’importantes sommes d’argent.

Les pannes de courant sont fréquentes partout en Albanie, tant dans les grandes villes que dans les régions reculées. Par mesure de sécurité, ayez toujours sur vous une lampe de poche lorsque vous marchez dans la rue. Prenez des dispositions pour assurer votre bien‑être en cas de panne et vérifiez auprès des autorités locales l’horaire des coupures planifiées.

Les installations touristiques ne sont pas très développées, et de nombreux produits et services font défaut.