Conseils de sécurité

Sécurité

La Syrie n’est pas un pays sûr pour les voyages personnels. Dans ce contexte particulièrement dangereux, toute tentative de voyage vous exposerait à de graves risques. Les étrangers peuvent être la cible d’un attentat terroriste, d’un assassinat ou d’un enlèvement contre rançon ou à des fins politiques. De plus, des criminels profitent des conditions de sécurité volatiles pour commettre des agressions et enlever des voyageurs.

Les représentants du Canada ont quitté le pays. L’ambassade du Canada en Syrie, à Damas, a suspendu ses opérations jusqu’à nouvel ordre, et l’ambassade du Canada au Liban, à Beyrouth, n’a qu’une capacité très limitée de fournir une assistance consulaire et d’autres formes de soutien à l’échelle du pays. Pour obtenir de l’information, les Canadiens qui se trouvent en Syrie ainsi que leur famille au Canada devraient contacter le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa.

La situation a dégénéré en conflit ouvert d’un bout à l’autre du pays, y compris dans les grands centres tels que Damas et Alep. Les combats sont généralisés et sont menés au moyen d’armes légères, de chars d’assaut, d’artillerie et d’aéronefs. En août 2013, la banlieue de Damas a été attaquée au moyen d’armes conventionnelles et chimiques, et Alep subit depuis décembre 2013 les bombardements aériens des forces gouvernementales et les attaques des rebelles. Depuis septembre 2014, la coalition internationale contre Daesh mène des attaques aériennes contre des cibles appartenant à Daesh et à d’autres groupes extrémistes.

Le programme d’armes chimiques et biologiques de la Syrie contribue également à l’instabilité de la situation, de même que des allégations d’attaques au moyen de produits chimiques comme le chlore.

Parmi les tactiques de guerre courantes, mentionnons l’imposition soudaine de blocus à des villes entières pendant des mois et le fait d’empêcher l’entrée des travailleurs humanitaires et des secours.

Les forces de sécurité et les militaires usent de beaucoup de force pour mettre fin aux soulèvements et aux manifestations à l’échelle du pays.

Daesh et d’autres groupes extrémistes contrôlent de grandes parties du pays, ce qui constitue un risque exceptionnel pour les étrangers. Les secteurs qui sont sous le contrôle de ces groupes sont très dangereux.

Terrorisme

La situation en matière de sécurité en Syrie est très instable, et la violence associée au conflit continue de faire rage. La menace de terrorisme que font peser sur la Syrie des groupes extrémistes comme Daesh et le Front al-Nusrah est généralisée. Des attentats à la voiture piégée ainsi que d’autres incidents violents se produisent régulièrement et font un grand nombre de morts et de blessés parmi les civils.

Soyez constamment sur vos gardes, car des incidents terroristes peuvent se produire à tout moment. Prenez les précautions qui s’imposent dans les endroits bondés, y compris les promenades pour piétons, les centres commerciaux, les marchés publics et les restaurants. Surveillez les bulletins de nouvelles locales et suivez les conseils des autorités locales.

Enlèvements

Bien que les enlèvements aient augmenté à l’échelle de la Syrie depuis le début des troubles civils en mars 2011, on a constaté en 2014 une forte hausse des enlèvements de travailleurs d’ONG et de journalistes. Ces enlèvements sont courants dans diverses parties du pays, y compris dans certains secteurs d’Alep et de Damas.

Les enlèvements contre rançon sont courants, de même que les enlèvements pour des raisons politiques commis par des groupes armés et terroristes, qui se terminent souvent par des exécutions.

Si vous restez en Syrie malgré le présent avertissement, faites preuve d’une extrême vigilance lorsque vous vous déplacez, particulièrement après la tombée de la nuit.

Criminalité

Le taux de criminalité en Syrie a augmenté. Faites preuve d’une grande prudence et assurez-vous de garder en lieu sûr vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage.

Sécurité des femmes

Les femmes sont parfois victimes de harcèlement. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Les femmes qui se trouvent sur le territoire contrôlé par Daesh, à Raqqa notamment, courent des risques extrêmement élevés de subir de mauvais traitements physiques.

Sécurité routière

Le comportement agressif de certains automobilistes et les mauvaises habitudes de conduite rendent les déplacements dangereux. Évitez de conduire en dehors des grandes villes après la tombée de la nuit. Les piétons doivent demeurer vigilants.

Des barrages routiers et des postes de contrôle ont été érigés, notamment sur les autoroutes principales à Damas, à Alep et dans d’autres grandes villes et leurs environs, ainsi que sur les autoroutes reliant Damas à Alep, à la Jordanie et à Beyrouth. Des restrictions peuvent être imposées à tout moment sur les routes, ce qui peut ralentir les déplacements et les rendre plus dangereux. Certains postes frontaliers ont échappé au contrôle des autorités syriennes et sont tombés aux mains de groupes d’opposition, dont des extrémistes.

N’utilisez que les taxis officiels.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les services de télécommunications et les accès routiers peuvent être interrompus entre certaines villes et à l’intérieur de ces villes lorsque sont menées des opérations de sécurité.

Les journalistes qui tentent de travailler en Syrie sans l’autorisation officielle des autorités syriennes s’exposent à des risques personnels considérables. Les journalistes étrangers sont scrutés de très près par les autorités. Les journalistes et les autres étrangers qui se trouvent dans des secteurs occupés par les forces d’opposition peuvent subir des blessures, être enlevés ou tués par les groupes armés qui y sont actifs. Un certain nombre de journalistes étrangers ont déjà été tués, et d’autres ont été détenus par les forces armées syriennes et par d’autres groupes armés.

Tant les citoyens syriens que les ressortissants étrangers peuvent être arrêtés et détenus de façon arbitraire, et il est alors extrêmement difficile d’obtenir de l’information sur leur cas ou d’assurer des services consulaires. Un étranger (y compris un Canadien) qui est détenu en Syrie, quelle qu’en soit la raison, ne peut tenir pour acquis que les autorités syriennes l’aideront à communiquer avec son ambassade.

Ayez des pièces d’identité sur vous en tout temps. Ayez aussi une photocopie de votre passeport avec vous et laissez-en une autre à un proche.