Conseils de sécurité

Sécurité

Criminalité

Partout dans le pays, il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché. Les incidents de ce genre se produisent dans des centres de villégiature, sur les plages, dans les aéroports, dans les gares d’autobus et dans les transports en commun. Des vols sont également perpétrés dans des chambres d’hôtels « tout compris » et dans les coffres-forts des chambres d’hôtel, ainsi que dans des voitures, surtout celles qui sont louées. Le taux de criminalité a tendance à augmenter durant les périodes de fêtes, y compris à Noël, pendant le carnaval et à Pâques. Les touristes sont souvent la cible de vols, car ils sont perçus comme étant riches. Méfiez-vous des personnes qui vous demandent des indications ou qui se montrent trop serviables. Prenez garde aux escrocs qui vendent diverses marchandises, particulièrement à Saint-Domingue.

Il arrive souvent que des voleurs en motocyclette, en scooter ou à bicyclette arrachent à des piétons leurs sacs et autres objets de valeur. Ils volent même des objets dans les véhicules qui s’arrêtent aux feux rouges, y compris les taxis. Gardez les portes des véhicules verrouillées, les vitres levées et vos effets personnels à l’abri des regards. Ne portez pas votre sac sur votre épaule.

Faites preuve de prudence et soyez toujours sur vos gardes, surtout après la tombée de la nuit. Ne transportez que de petites sommes d’argent et évitez de faire étalage de richesse. Gardez hors de vue vos appareils électroniques tels que téléphones cellulaires, tablettes, ordinateurs portables, caméras et appareils photo, car ils intéressent particulièrement les voleurs. Ne laissez jamais vos objets personnels sans surveillance sur la plage ou dans une voiture garée. Rangez vos objets précieux, votre passeport et vos autres documents de voyage dans le coffre-fort de l’hôtel, à condition qu’il soit boulonné au mur ou au plancher. Ayez toujours sur vous une photocopie de la page d’identification de votre passeport.

En cas de perte ou de vol de vos documents, vous devez obtenir un rapport de police pour vous procurer un passeport ou un document de voyage adéquat auprès de l’ambassade du Canada en République dominicaine à Saint-Domingue, du consulat du Canada à Puerto Plata ou du bureau de l’ambassade du Canada à Punta Cana. Logez dans des hôtels et des centres de villégiature qui ont de bonnes pratiques de sécurité. Exercez une extrême méfiance envers quiconque tente d’entrer dans votre chambre.

Faites preuve de vigilance dans les guichets automatiques bancaires. Utilisez ceux qui se trouvent à l’intérieur des banques, des centres commerciaux et d’autres lieux publics, et ce, durant les heures d’ouverture seulement.

On a signalé des vols dans des bagages enregistrés dans les aéroports. Le plus souvent, ces vols sont commis au moment du départ des voyageurs. Il arrive aussi que de l’argent et des effets personnels soient subtilisés dans les bagages à main des voyageurs pendant que ceux-ci franchissent les contrôles de sécurité. Tous les bagages sont passés aux rayons X à l’arrivée et au départ. Ne mettez pas d’objets de valeur dans vos bagages enregistrés. Les articles les plus convoités par les voleurs sont les appareils électroniques (surtout les appareils photo et caméras numériques), les bijoux et les parfums. Sachez que des criminels ont déjà placé des drogues illicites dans les sacs de voyageurs qui s’apprêtaient à quitter le pays. Faites tous vos bagages vous-même, et ne transportez jamais d’articles qui ne vous appartiennent pas. Avant de vous enregistrer à l’aéroport, vérifiez si vos bagages n’ont pas été manipulés.

Il arrive parfois que des étrangers soient victimes de crimes violents comme des agressions. Cela se produit surtout la nuit dans les grandes villes. Évitez de marcher seul dans les endroits déserts et les plages non surveillées après la tombée de la nuit. Si des voleurs s’en prennent à vous, gardez votre calme et n’essayez pas de vous défendre. Certains criminels peuvent avoir des armes et pourraient bien les utiliser en cas de résistance.

Des étrangers ont été la cible de vols à main armée alors qu’ils se rendaient à l’aéroport international Las Américas ou qu’ils en arrivaient, parfois en taxi, et principalement la nuit ou tôt le matin. Faites en sorte d’arriver en République dominicaine et de quitter le pays pendant le jour et utilisez le service de taxi autorisé par l’aéroport. Évitez les taxis non identifiés, particulièrement à Saint-Domingue; vous pourriez être la cible d’une agression et d’un vol.

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle. Quiconque est victime d’agression sexuelle ou de tout autre crime devrait signaler le délit immédiatement. Les autorités dominicaines ne peuvent faire enquête que si une plainte officielle est déposée.

Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules doivent faire preuve de prudence lorsqu’elles ont affaire à des inconnus ou à de nouvelles connaissances, et se méfier tout particulièrement des offres de transport et des autres invitations. Des étrangères ont déjà été victimes de voies de fait, de viol et d’agression sexuelle, y compris dans des stations balnéaires. Des employés d’hôtels étaient impliqués dans certains de ces méfaits. Évitez d’utiliser les transports en commun ou de marcher seule la nuit. Toute personne victime d’une agression sexuelle doit immédiatement signaler ce méfait à l’ambassade ou au consulat du Canada le plus proche, et il lui est fortement conseillé de déposer un rapport auprès des autorités dominicaines. Il faut savoir que celles-ci ne peuvent pas mener d’enquête criminelle si elles ne reçoivent pas de plainte officielle. Consultez le guide Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Escroqueries

Il arrive que des criminels se faisant passer pour des agents de police interceptent des véhicules et demandent à des conducteurs étrangers de payer des amendes pour de prétendues infractions. Si la police dominicaine vous arrête pour une infraction au Code de la route, vous devriez demander qu’on vous remette une contravention – que vous n’avez pas à payer immédiatement – ou insister pour payer toute contravention au commissariat le plus proche. Le règlement exige que les agents de police portent un insigne d’identité indiquant leur nom de famille. Vous avez le droit de demander à un agent de police une pièce d’identité.

Fraude

Les fraudes visant les cartes de crédit et de débit ainsi que le clonage de cartes sont très préoccupants. Faites bien attention lorsque quelqu’un manipule une de vos cartes pour un paiement et, à votre retour, vérifiez vos relevés pour y détecter toute transaction frauduleuse. N’utilisez vos cartes de crédit que dans les grands hôtels, les restaurants et les boutiques. Évitez de les utiliser dans les stations-service.

Activités récréatives et locations

L’équipement sportif ou aquatique qui est offert sur les plages (particulièrement pour la plongée) n’est pas toujours conforme aux normes canadiennes en matière de sécurité. Assurez-vous que l’équipement est en bon état et conforme aux normes de sécurité, et que des casques et des gilets de sauvetage vous sont fournis. Vérifiez si votre assurance voyage couvre les incidents liés aux activités récréatives. Ne participez à aucune activité nautique lorsque vos facultés sont affaiblies par l’alcool ou par d’autres substances.

Ne choisissez que des excursions recommandées par les voyagistes. Avant d’entreprendre des activités à risque ou de vous adonner à l’écotourisme, assurez-vous que les entreprises offrant des excursions prennent des mesures de sécurité appropriées.

De plus en plus de touristes sont impliqués dans des accidents de cyclomoteur et de scooter. Évitez de louer un véhicule d’un exploitant qui ne fournit pas de casques. Faites preuve de vigilance lorsque vous conduisez. Évitez d’emprunter des routes en mauvais état et abstenez-vous de rouler la nuit.

Sécurité nautique

Il se peut que les normes de sécurité nautique ne soient pas comparables à celles du Canada. Certains hôtels et centres de villégiature n’engagent pas de sauveteurs pour surveiller les plages et ne disposent pas toujours de l’équipement de sécurité ou de sauvetage approprié. Il est essentiel de se renseigner sur les conditions de baignade et sur les systèmes d’avertissement en place (y compris à l’hôtel), et de se conformer aux instructions. Les courants forts peuvent s’avérer dangereux, en particulier dans la région de Macao. Lorsque vous vous baignez, vous le faites à vos risques. Demeurez dans les aires surveillées et délimitées à cet effet.

Casinos

Des Canadiens ont perdu d’importantes sommes d’argent au casino en jouant au Keno progressif, au Super Keno et à d’autres jeux de Keno ou de roulette progressive. Ces jeux fonctionnent sur la base de paris progressifs et on peut y perdre beaucoup d’argent en peu de temps. Faites preuve de prudence dans les casinos des hôtels où ces jeux sont offerts, surtout si l’on vous demande de fournir les renseignements de votre carte de crédit.

Manifestations

Des manifestations et des rassemblements politiques ont lieu de temps à autre partout dans le pays, particulièrement à Saint-Domingue. Les manifestations ne visent pas les étrangers et ne se déroulent pas près des centres de villégiature « tout compris ». Elles peuvent cependant perturber les déplacements à l’extérieur des centres de villégiature. Surveillez les bulletins de nouvelles locales et évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, car ceux-ci peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence.

Des grèves se produisent fréquemment à Higuey, près de Punta Cana, ce qui peut nuire au service hôtelier.

Voyage dans les zones frontalières avec Haïti

Faites preuve d’une grande prudence lorsque vous traversez par voie terrestre la frontière entre la République dominicaine et Haïti, et faites-le seulement de jour.

Sécurité routière

La République dominicaine affiche l’un des taux d’accidents de la route les plus élevés au monde. Les lois qui régissent la circulation routière sont semblables à celles du Canada, mais il arrive souvent qu’elles ne soient pas respectées. La conduite est dangereuse en raison des habitudes de conduite agressives, des dépassements dangereux et de la vitesse excessive. Le marquage au sol déficient, les véhicules circulant à contresens, le grand nombre de camions et de motocyclettes ainsi que le mauvais état de la chaussée et des véhicules constituent autant de dangers. Il n’est pas conseillé de conduire après la tombée de la nuit, car les rues sont mal éclairées. Les barrages policiers et militaires sont chose courante, surtout à proximité de la frontière haïtienne.

Les piétons n’ont pas la priorité de passage, et ce, même aux feux de circulation. Redoublez de prudence lorsque vous circulez à pied, particulièrement à Saint-Domingue.

En cas de panne ou d’urgence sur une grande route à péage, une assistance est offerte gratuitement 24 heures sur 24 par une patrouille routière composée d’agents de police et de personnel militaire, sous l’égide du ministère des Travaux publics. En cas d’urgence, composez le 1 829 688 1000 pour obtenir de l’aide. Si vous êtes en cause dans un accident, il est possible que la police vous détienne jusqu’à ce que les circonstances de l’accident aient fait l’objet d’une enquête.

Transports publics

Il n’est pas recommandé de se déplacer en autobus. Toutefois, pour les trajets interurbains, des autocars fiables sont offerts par des entreprises privées.

À votre arrivée en République dominicaine, utilisez le service de taxi autorisé par l’aéroport. Durant votre séjour, ayez recours aux taxis de l’hôtel et évitez les taxis non identifiés. La plupart des taxis n’ont pas de compteur. Vous devriez donc toujours négocier le prix de la course avant le départ. Évitez d’utiliser ou de louer des motocyclettes-taxis (motoconchos), car ces véhicules sont très dangereux. Les taxis collectifs (gua-guas/carros publicos) sont également déconseillés, car il arrive que les chauffeurs ignorent le Code de la route, ce qui provoque souvent de graves accidents faisant des blessés et parfois des morts. Il arrive aussi que des voleurs utilisent des véhicules de ce genre pour dévaliser des passagers.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Police du tourisme

Fruit d’un effort de collaboration entre la police nationale, le secrétariat des forces armées et le secrétariat du tourisme, la police du tourisme (CESTUR) assure une présence des forces de sécurité dans les lieux touristiques et fournit une aide d’urgence immédiate aux touristes. On peut la joindre sans frais de partout dans le pays en composant le 1 809 200 3500.