Conseils de sécurité

Sécurité

Des élections présidentielles se sont tenues le 1er décembre 2016. Le président sortant a contesté les résultats électoraux et a refusé de céder le pouvoir. Grâce aux pressions diplomatiques et suite à une intervention militaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO), le président sortant a quitté ses fonctions. Le président nouvellement élu est retourné en Gambie le 26 janvier 2017. Des troupes de la CÉDÉAO demeurent au pays. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements et surveillez les médias.

Criminalité

Les crimes mineurs, comme les vols à la tire et les vols de sacs à l'arraché, sont courants, surtout dans les marchés bondés et sur les traversiers.

Les vols dans les chambres d'hôtels sont aussi courants. Assurez-vous que vos documents de voyage et vos objets de valeur sont en sécurité.

Les vols dans les véhicules sont à la hausse. Les portières de voitures devraient être verrouillées et les vitres, montées en tout temps.

Vous devez être au fait de l'existence des « bumsters », des hommes qui s'offrent comme guides touristiques, car il est probable qu’ils vous demandent ensuite de les payer, même sans qu’une entente ait été conclue au préalable. Refusez poliment toute offre non-sollicitée.

Consultez les autorités locales pour déterminer quelles plages sont sûres. N’apportez pas d’objets de valeur ou de grosses sommes d’argent à la plage. Évitez les plages isolées.

Manifestations

Il se produit parfois des manifestations qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent perturber la circulation et les transports publics de façon importante. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, conformez-vous instructions des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Fraude

Des tentatives d’escroquerie sont menées. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Sécurité routière

Dans la grande région de Banjul, les routes principales sont asphaltées, mais elles sont étroites et mal éclairées, et on y trouve des nids-de-poule. À l'extérieur de la capitale, la plupart des routes ne sont pas asphaltées. Les déplacements par voie terrestre peuvent être difficiles si l'on ne roule pas en véhicule à quatre roues motrices, surtout pendant la saison des pluies. Évitez de conduire à l'extérieur des centres urbains après la tombée de la nuit. En cas d'accident de la route, adressez-vous au poste de police le plus proche. Les barrages routiers érigés par la police sont chose courante à l'échelle du pays et on pourrait vous demander de présenter des pièces d'identité. Arrêtez-vous à tous les barrages routiers et points de contrôle et coopérez avec les autorités locales.

Voyages régionaux

Soyez prudent lorsque vous vous déplacez par voie terrestre vers la région de la Casamance au Sénégal, étant donné que des rebelles séparatistes sont actifs dans cette région. Des voyageurs ont été attaqués sur la route allant vers le nord, de Ziguinchor à Banjul et de Bignona à Senoba, près de la frontière gambienne. Avant le départ, vous devriez consulter les Conseils aux voyageurs pour le Sénégal.

Il est dangereux de traverser le fleuve Gambie dans des pirogues en bois en raison du nombre excessif de passagers et de l'absence de mesures de sécurité.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ne faites pas étalage de richesse et veillez à ce que vos effets personnels et vos documents de voyage soient en sécurité en tout temps. Vous devriez vous tenir informé de l’actualité locale qui pourrait avoir une incidence sur votre sécurité.

Il y a peu d'installations touristiques à l'extérieur de Banjul.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.