Conseils de sécurité

Sécurité

Nagorno-Karabakh et régions avoisinantes, et frontière avec l’Arménie (voir l’avertissement)

Le gouvernement du Canada ne reconnaît pas la souveraineté du Nagorno‑Karabakh. Malgré un cessez‑le‑feu, les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie sont très tendues en raison d’un conflit au sujet de ce territoire. Des affrontements armés se produisent régulièrement le long de la ligne de cessez‑le‑feu. La région du Nagorno‑Karabakh est truffée de mines. La zone de conflit recèle un grand nombre de mines terrestres et de munitions non explosées.

Renseignez‑vous au sujet des exigences d’entrée et de sortie propres à cette région.

Frontière avec l’Arménie (voir l’avertissement)

La frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie est une zone militaire fermée en raison des conflits qui persistent entre les deux pays. Les relations entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie demeurent très tendues, et des affrontements armés le long de la frontière peuvent encore éclater. 

Le long de la frontière, les mines terrestres ont fait des morts et des blessés.

Crime

Le taux de criminalité est relativement faible. La majorité des crimes commis sont des cambriolages, des agressions ou des délits mineurs, comme des vols à la tire. Faites preuve de prudence dans les secteurs qui attirent des foules nombreuses ou qui sont très isolés ou peu éclairés.

Des voleurs se font parfois passer pour des policiers et obligent des touristes à payer des amendes sur-le-champ. Si cela vous arrive, offrez au policier de le suivre jusqu’au poste de police le plus près pour y payer l’amende.

Évitez de vous promener seul après la tombée de la nuit, ne transportez pas d’importantes sommes d’argent et ne faites pas étalage de richesse. Rangez toujours en lieu sûr vos objets de valeur ainsi que votre passeport et vos autres documents de voyage.

Aliments et boissons drogués

Il arrive que des gens se fassent voler après avoir consommé une boisson contenant de la drogue. Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez‑vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Ces produits peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Manifestations

Les manifestations peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi perturber passablement la circulation et les transports en commun. Évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, suivez les instructions des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste en Azerbaïdjan. Des attentats peuvent à tout moment être commis contre :

  • des immeubles gouvernementaux, y compris des écoles;
  • des lieux de culte;
  • des aéroports et d’autres plaques tournantes et réseaux de transport;
  • des lieux publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et d’autres endroits fréquentés par des étrangers.

Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans des lieux publics.

Choisissez des hôtels qui prennent au sérieux les mesures de sécurité, mais sachez que même les endroits les mieux sécurisés ne peuvent pas être considérés comme tout à fait exempts de danger.

Sécurité routière

Les routes et les rues des principales villes sont bien entretenues, mais la conduite peut malgré tout être dangereuse en raison des normes de conduite déficientes et du mauvais entretien des véhicules. Il est dangereux de circuler en dehors de Bakou, car l’éclairage des rues et la signalisation laissent à désirer. Le risque s’accroît sur certaines routes où circulent des piétons et du bétail.

Les autorités ne font pas appliquer systématiquement le Code de la route.

Les piétons doivent faire preuve de prudence.

Transports en commun

Les autobus sont mal entretenus, souvent bondés et ne sont pas sécuritaires, surtout à l’extérieur de Bakou. Le métro de Bakou est raisonnablement entretenu et doté d’un équipement de sécurité de base. Des caméras de surveillance sont installées sur tous les quais, et des policiers patrouillent dans chaque station de métro, surtout la nuit.

N’utilisez que des taxis portant un logo officiel. Ces derniers sont munis d’un compteur et de ceintures de sécurité, et ils coûtent moins cher que les taxis banalisés. Évitez les taxis collectifs et les taxis non officiels, car il arrive que des passagers se fassent agresser.

Si vous devez prendre le train, rangez vos effets personnels en lieu sûr et ne laissez pas votre compartiment sans surveillance. Veillez aussi à bien verrouiller la porte de l’intérieur.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les installations touristiques sont limitées en dehors de Bakou, de Kuba, de Lenkoran et de la péninsule d’Apsheron.