Conseils de sécurité

Sécurité

Frontière avec la Syrie (voir l’avertissement)

Depuis la mi-2013, Daesh a réalisé des gains militaires importants en Syrie, le long de la frontière turque. Par conséquent, des groupes extrémistes, y compris Daesh, ciblent maintenant des postes frontaliers ainsi que d’autres emplacements en Syrie à proximité de la frontière turque. Ces attentats aveugles font souvent des morts et des blessés, et ont tendance à déborder en Turquie. Dans le cadre de l’opération transfrontalière « Bouclier de l'Euphrate », lancée le 24 août 2016, le gouvernement turc a établi des zones de sécurité spéciales dans certains quartiers des villages qui bordent la frontière avec la Syrie. Attendez-vous à une présence militaire accrue et des restrictions de mouvement dans ces zones.

Faites preuve d’une extrême prudence, réévaluez régulièrement votre dispositif de sécurité et suivez de très près l’évolution de la situation, car la situation en matière de sécurité demeure imprévisible.

Sud-est du pays (voir l’avertissement)

Le cessez-le-feu de trois ans entre les Forces armées turques et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a pris fin en juillet 2015. Les Forces armées turques ont mené des frappes aériennes contre des cibles du PKK dans la région frontalière turco-iraquienne. Le PKK a mené des attentats terroristes mortels contre le personnel de sécurité turc dans plusieurs villes et régions du sud et du sud-est du pays. Le gouvernement de la Turquie a instauré des mesures de sécurité supplémentaires dans certaines provinces, dont des couvre-feux de 24 heures dans certains villages dans les districts sud-est du pays. Soyez vigilant, conformez-vous aux directives des autorités locales et surveillez les médias locaux et internationaux.

Des manifestations et des troubles civiles dans plusieurs villes de cette région ont dégénéré en affrontements violents entre policiers et manifestants. Des échanges de coups de feu et l’explosion de bombes de faible puissance ont fait des morts. D’autres incidents ont également causé des blessures et des dommages matériels.

Il existe un risque d’enlèvement dans la région (voir Enlèvements, ci-dessous), particulièrement pour les étrangers. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Évitez les déplacements routiers. Si vous ne pouvez les éviter, voyagez de jour et demeurez sur les grandes routes. N’utilisez pas les transports en commun.

Évitez de traverser la frontière avec l’Iraq. Le gouvernement de la Turquie exerce un contrôle strict sur les déplacements entre les deux pays.

État d'urgence

Une tentative de coup d’état a eu lieu en Turquie les 15 et 16 juillet 2016. Le gouvernement turc a repris le contrôle de la situation et a rétabli le calme partout au pays. Le 21 juillet, le gouvernement turc a décrété l’état d’urgence. La situation demeure volatile et pourrait changer rapidement, surtout dans les grandes villes. Suivez les médias locaux et conformez-vous aux instructions les autorités locales.

Attendez-vous à une présence accrue des forces de sécurité dans les grandes villes, des contrôles d’identité aléatoires et des couvre-feux. Coopérez pleinement pendant la vérification de pièces d’identité, et portez votre passeport et visa ou permis de résidence sur vous en tout temps. Si vous ne pouvez produire ces documents, ou si vous ne vous conformez pas aux instructions des autorités turques pendant la vérification d’identité, vous êtes sujet à la détention et aux amendes.

Les citoyens turcs qui appartiennent à certains groupes professionnels pourraient devoir présenter une lettre de leur employeur lorsqu’ils tentent de quitter la Turquie, ce qui pourrait avoir un impact sur les détenteurs de la double citoyenneté.

Terrorisme

Une menace terroriste, provenant de groupes terroristes turcs et étrangers, pèse sur l’ensemble de la Turquie. Des attentats à la bombe de faible et de forte puissance ont été perpétrés. Des installations militaires et gouvernementales turques, des attractions touristiques, des endroits publics populaires, des transports publics et des aéroports ont été ciblés. On s’attend à d'autres attentats et les groupes terroristes ont déclaré leur intention de prendre pour cible les étrangers et les touristes.

Des attentats pourraient aussi avoir pour cible les endroits achalandés, zones à forte circulation piétonnière, les zones très fréquentées (surtout par les étrangers), les commerces, les bureaux de gouvernement locaux, les stations de transport public, les rues passantes, les longues files d’attente aux attractions touristiques, et les lieux de culte.

Le 17 octobre 2016, le gouverneur d’Ankara a annoncé l’interdiction des manifestations et des réunions et rassemblements publics à Ankara jusqu’au 30 novembre, en raison d’une menace terroriste élevée. Les évènements sportifs et les autres évènements publics spéciaux peuvent toujours être tenus avec la permission spéciale du bureau du gouverneur.

Le 26 septembre 2016, le consulat général des États-Unis à Adana, dans la province d’Adana, a envoyé un message de sécurité (en anglais) aux citoyens américains les informant qu’il existe « des menaces spécifiques et crédibles concernant la possibilité d’activités terroristes ciblant les hôtels de marque américaine à Adana. » Faites preuve d’une grande vigilance et soyez sur vos gardes en tout temps, surtout si vous fréquentez ces établissements.

La plupart des attentats ont eu lieu dans le sud et l’est du pays, mais deviennent néanmoins plus fréquents dans les grandes villes, Ankara et Istanbul en particulier.

Le 10 décembre 2016, deux explosions se sont produites près du stade Besiktas Vodafone et de Macka à Istanbul, faisant au moins 38 blessés.

Une fusillade a eu lieu dans la discothèque Reina à Istanbul le 1er janvier 2017, faisant de nombreux morts et blessés.

Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place à l’échelle du pays. Les forces de l’ordre turques pourraient ériger des barrages routiers lorsqu’elles sont informées de menaces particulières. Faites preuve d'une vigilance constante dans les lieux publics, évitez les grandes foules et conformez-vous aux instructions des autorités locales en tout temps.

Enlèvements

Il existe une menace d’enlèvement le long des frontières avec la Syrie et l’Iraq, où des groupes extrémistes musulmans profitent des frontières poreuses et des conditions de sécurité imprévisibles pour mener des opérations. Les groupes tels que Daesh et le Front al-Nosra, qui ont recours à des enlèvements pour se financer, peuvent s’en prendre à la population locale, aux étrangers, et même aux travailleurs humanitaires étrangers dans le but d’obtenir une rançon.

Manifestations

Évitez toutes les manifestations, car même les rassemblements pacifiques peuvent mener à des incidents violents et à des affrontements avec les forces de l’ordre. Ces dernières ont utilisé des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Les manifestations de grande envergure sont plus probables dans les places publiques et les zones piétonnes achalandées. Le risque d’affrontements entre manifestants et policiers est plus élevé lors des jours d’importance nationale, en particulier le 1er mai de chaque année.

Conformez-vous aux instructions des autorités locales ainsi et surveillez les nouvelles locales et internationales lorsque des manifestations surviennent.

Criminalité

On signale des crimes mineurs, y compris des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché, en particulier à Istanbul. Évitez de faire étalage de richesse et assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en lieu sûr en tout temps.

On signale des vols avec agression, des voies de fait et des agressions sexuelles. N’acceptez aucun aliment ni aucune boisson de la part d’inconnus, même si l’emballage ou le contenant semble intact, car ils pourraient contenir de la drogue. Des personnes ont été dévalisées après avoir été ainsi droguées. Les drogues peuvent être dissimulées dans les boissons, la nourriture, la gomme à mâcher et d’autres produits.

Ne fréquentez pas les bars bon marché ni les quartiers populaires. Des touristes ont été invités à aller prendre un verre ou un repas dans un bar local, puis ont été obligés de payer une facture salée. Il s’agit d’une escroquerie particulièrement courante à Istanbul.

N’acceptez pas de lettres, de colis, ni d’autres articles de la part d’inconnus. Des trafiquants de stupéfiants tentent parfois de convaincre des voyageurs de servir d’intermédiaires pour faire passer des colis et des messages à destination ou en provenance de Turquie.

Sécurité des femmes

Les femmes peuvent faire l’objet de harcèlement physique et verbal. Le risque d’agression sexuelle est plus élevé durant les vacances d’été à proximité des stations balnéaires. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Sécurité routière

La Turquie a un réseau routier moderne qui s’améliore constamment. Cependant, près des zones de construction, la chaussée est souvent cahoteuse, et le marquage y est déficient. Faites preuve de prudence au volant, en particulier lorsqu’il pleut. Les conditions routières peuvent se dégrader passablement par mauvais temps.

Les accidents sont courants. La conduite dangereuse, les conditions routières précaires, l’éclairage insuffisant, une signalisation déficiente et l’importante congestion routière sont autant de facteurs de risque. Évitez de conduire après la tombée de la nuit.

En cas d’accident, ne déplacez pas votre véhicule, peu importe que vous entraviez la circulation ou que quelqu’un soit blessé. Attendez que la police ait établi un constat.

Les piétons n’ont pas la priorité de passage.

Pour plus de détails sur les déplacements routiers en Turquie, consultez le site Web du General Directorate of Highways (en anglais).

Transport ferroviaire

La Turquie a entrepris la modernisation de ses principales voies ferrées et a établi un corridor pour trains à haute vitesse entre Istanbul et Ankara.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Mont Ararat

Le mont Ararat, situé dans la province orientale d’Igdir, est une zone militaire spéciale, dont l'accès est interdit. Toute demande de permission pour visiter la région ou y pratiquer l'alpinisme sera rejetée. Il y a des risques d’enlèvements dans cette région.

Renseignements généraux en matière de sécurité

On trouve de nombreux chiens et chats errants dans certaines villes, dont Istanbul et Ankara. Les chiens se tiennent souvent en meute et attaquent des piétons et des joggeurs.