Conseils de sécurité

Sécurité

La situation politique en Guinée s’est considérablement stabilisée à la suite des élections présidentielles d’octobre 2015.

L’instabilité des pays voisins et le banditisme armé qui sévit en Afrique de l’Ouest posent un risque en Guinée. Faites preuve d’une grande prudence dans les régions frontalières de la Côte d’Ivoire, du Libéria, du Mali et de la Sierra Leone, car l’activité militaire et rebelle transfrontalière rend ces zones dangereuses.

Il pourrait y avoir une flambée de violence interethnique dans la ville de N’Zérékoré et ses environs, en Guinée forestière. On observe aussi des affrontements dans les villes industrielles comme Fria, où les difficultés d’accès aux matières premières et les tensions causées par les arrêts de travail mettent en péril la sécurité.

Manifestations

Des manifestations ont lieu régulièrement, surtout dans le quartier de Lambandji à Conakry. Ces manifestations peuvent subitement devenir violentes et perturber considérablement la circulation et les transports publics. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, suivez les consignes des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Criminalité

Les crimes violents sont fréquents, en particulier à Conakry, mais aussi dans certaines régions rurales, notamment Kankan. Les cas de vols à main armée, de détournements de voitures, d’agressions, de vols avec agression et d’introductions par effraction sont à la hausse à Conakry et dans la province avoisinante. Ces crimes violents sont souvent commis par des hommes en uniforme.

Les étrangers sont souvent victimes de crimes, surtout dans les aéroports. La prudence est de rigueur dans les aéroports et les hôtels, car des malfaiteurs pourraient vous offrir une aide non sollicitée pour ensuite vous voler vos bagages, votre sac à main ou votre portefeuille.

Faites preuve de prudence si vous circulez en voiture à Conakry et dans les environs y compris pendant vos déplacements vers et en provenance de l’aéroport international, car on signale une augmentation des crimes violents et fortuits contre les étrangers. Le risque de vols et d’agressions armées augmente après la tombée de la nuit. Prenez les dispositions nécessaires pour arriver à l’aéroport de jour et vous faire accueillir par des personnes fiables. En voiture, verrouillez toujours les portières et gardez les vitres levées.

Les crimes mineurs tels que le vol à la tire et le vol de sac à l’arraché sont courants, en particulier dans les marchés (Madina, Niger et Taouyah), et ils sont souvent perpétrés par des enfants. Évitez de faire étalage de richesse. Assurez-vous que vos effets personnels et vos documents de voyage sont en lieu sûr en tout temps, et soyez sur vos gardes, surtout la nuit.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste. Des attentats terroristes pourraient cibler des immeubles gouvernementaux, des lieux publics comme des bars, des restaurants, des hôtels ainsi que d’autres sites fréquentés par les Occidentaux. Exercez une vigilance constante dans les lieux publics.

Pénuries

Conakry connaît régulièrement des pénuries de carburant et d’eau. Ces pénuries ont des répercussions sur les transports et sur l’approvisionnement en électricité, et elles ont donné lieu à des troubles civils qui ont fait des morts et des blessés.

Sécurité routière

Les habitudes de conduite, l’absence de signalisation, le manque d’entretien des véhicules et des routes, et la présence de piétons et de bétail sur la chaussée rendent la conduite dangereuse. En cas d’accident, vous devriez vous rendre au poste de police ou à l’établissement de santé le plus près, car il n’existe ni service d’ambulance ni assistance routière.

Il n’est pas rare pour les voyageurs de rencontrer des barrages routiers érigés à l’improviste par des groupes armés ou par des militaires (notamment sur la route menant à l’aéroport de Conakry). Ces derniers peuvent exiger de l’argent ou des pièces d’identité. Il faut que vous ayez en tout temps sur vous les documents suivants : copies de vos papiers d’identité (passeport et visa), carnet de vaccination, immatriculation du véhicule (carte grise), permis de conduire valide, preuve d’assurance automobile et attestation de contrôle de sécurité du véhicule.

À l’extérieur des grands centres, les déplacements par voie terrestre devraient être effectués de jour seulement et dans des véhicules à quatre roues motrices dotés de pneus de rechange. Il faut avoir à bord du véhicule des provisions d’eau, un moyen de communication, un triangle de signalisation, un extincteur et une trousse de premiers soins. Nous vous recommandons de vous déplacer en convoi. Les déplacements par voie terrestre à l’extérieur de la capitale peuvent s’avérer difficiles pendant la saison des pluies.

Transports en commun

La Guinée n’a pas de système de transport public officiel. Il existe des services informels de taxis et d’autobus, mais il faut exercer la plus grande prudence lorsqu’on les utilise. Les compagnies aériennes offrent des liaisons régulières entre Conakry et les villes de Kankan, Labé, N’Zérékoré et Siguiri.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Fraude

Des tentatives d’escroquerie sont fréquemment signalées en Guinée. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails sur les escroqueries commises à l’étranger.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le Live Piracy Report (en anglais seulement) de l’International Maritime Bureau.

Renseignements généraux en matière de sécurité

En cas de grève, les magasins peuvent fermer à court préavis pour de longues périodes. Assurez-vous d’avoir suffisamment de nourriture, d’eau et d’articles de première nécessité pour tenir pendant trois à quatre jours.

Les pannes de courant sont fréquentes dans tout le pays et ont parfois une incidence négative sur les conditions de sécurité, surtout dans les grands centres urbains.

Les installations touristiques sont rares à l’extérieur de la capitale.

Il existe un consulat du Canada dirigé par un consul honoraire à Conakry, mais les services y sont très limités. Inscrivez-vous auprès du Service d’inscription des Canadiens à l’étranger et écoutez les médias locaux pour vous tenir au courant de l’évolution de la situation, des manifestations prévues et des consignes des autorités locales.