Conseils de sécurité

Sécurité

Province de Cabinda (voir l’avertissement)

Des groupes militants revendiquant l’indépendance sont actifs dans cette province, et il peut survenir des affrontements avec les forces de sécurité. Des meurtres, des enlèvements et des agressions sexuelles se sont produits, certains ayant pour cible des étrangers. Ces groupes militants ont exprimé leur intention de continuer à mener de telles attaques contre des étrangers. Dans cette province, l’accès aux biens et services essentiels est restreint.

Province de Lunda Norte (voir l’avertissement)

La présence d’étrangers dans cette zone productrice de diamants peut créer des tensions, et les forces de sécurité qui expulsent les mineurs de diamant illégaux peuvent être méfiantes à l’égard des observateurs étrangers. La présence de diamants exacerbe le taux de criminalité. Les voyageurs pourraient se faire demander de présenter une lettre de leur employeur, d’une organisation ou d’une personne qui explique les raisons de leur voyage. L’accès aux biens et services essentiels est restreint dans cette province.

Criminalité

La criminalité est préoccupante dans tout le pays, y compris dans la capitale, Luanda, où les crimes sont courants. Les endroits fréquentés par les étrangers sont souvent ciblés. Évitez de circuler à pied à Luanda après la tombée de la nuit. On a signalé des vols avec agression (visant en particulier des téléphones cellulaires) et des vols à main armée. Des détournements de voitures, habituellement de véhicules à quatre roues motrices et de véhicules de luxe, sont commis. Des voleurs à la tire sont actifs près des portes de débarquement et d’embarquement de l’aéroport de Luanda. On signale des cas de viols.

Évitez de faire étalage de richesse. Lorsque vous retirez de l’argent, que ce soit à un guichet automatique bancaire, dans une maison de change ou une banque, sachez que des criminels munis de téléphones peuvent vous observer, même de l’intérieur de l’édifice, et peuvent vous attaquer par la suite.

Faites preuve de vigilance lorsque vous vous déplacez après la tombée de la nuit, en particulier à destination ou en provenance de l’aéroport. Vous ne devriez pas résister si un pirate de la route ou un voleur vous menace. N’établissez aucun contact visuel avec les agresseurs et n’indiquez pas que vous seriez peut-être en mesure de les identifier.

En raison de la prévalence élevée du VIH/sida, on recommande fortement aux victimes de crimes violents, en particulier de viol, de demander immédiatement une assistance médicale.

Enlèvements

Il y a un risque d’enlèvement, particulièrement à Luanda. Les étrangers semblent être une cible privilégiée. Les victimes sont souvent enlevées à partir de leur véhicule par des criminels qui demandent ensuite une rançon. Soyez à l’affût des stratagèmes destinés à immobiliser votre véhicule, et effectuez vos déplacement selon des itinéraires et des horaires variés et imprévisibles.

Manifestations

Des manifestations ont parfois lieu et peuvent soudainement devenir violentes. Vous devriez éviter les grandes foules, suivre les conseils des forces de sécurité et surveiller les médias locaux pour obtenir de l’information à jour.

Mines antipersonnel

La présence de mines antipersonnel et de munitions non explosées pose un risque, surtout près des ponts et sur les chaussées non revêtues à l’extérieur des grandes villes. À la campagne, de nombreux secteurs, dont des routes secondaires, sont truffés de mines. Même les routes très fréquentées que l’on croit non minées ne sont pas forcément sûres.

Sécurité routière

Les routes, en particulier les voies secondaires et tertiaires ainsi que les ponts, sont généralement en mauvais état. On croise souvent des conducteurs en état d’ébriété, surtout la fin de semaine, et il peut être particulièrement dangereux de retourner à Luanda après une sortie à la plage en raison des habitudes de conduite dangereuses. Il est recommandé d’être extrêmement prudent en raison de dangers inattendus sur la route, comme la présence de piétons et d’animaux.

Circulez avec les portières verrouillées et les vitres remontées en tout temps. Gardez vos objets de valeur hors de la vue.

Les déplacements routiers à l’extérieur des grands centres devraient se faire en convois d’au moins deux véhicules, préférablement à quatre roues motrices.

Transports en commun

Louez une voiture avec chauffeur, car les taxis porte à porte sont rares et coûteux. Les chauffeurs locaux peuvent surmonter le problème de la rareté des espaces de stationnement et composer avec la densité et les particularités de la circulation locale, y compris les accidents éventuels.

Évitez d’utiliser les transports en commun, dont les autobus et les fourgonnettes taxis.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux sur la sécurité

Vous devriez faire preuve de prudence en tout temps et avoir sur vous des copies certifiées localement de la page d’identification de votre passeport ainsi que les documents de voyage originaux délivrés par les autorités angolaises, comme les permis de séjour ou de travail, les visas ou permis de conduire. Assurez-vous que vos documents sont à jour. La police érige souvent des postes de contrôle, tant dans les régions urbaines que rurales. Vous devriez être prêt à présenter des copies de vos documents d’identité. Ne défiez pas l’autorité des agents qui demandent à les voir. Faute de présenter vos documents d’identité, vous pourriez être passible d’une forte amende.

Lorsque vous voyagez dans les provinces, vous devriez toujours avoir sur vous vos documents de voyage originaux. Si vous utilisez des photocopies au lieu des documents originaux, celles-ci doivent être authentifiées par un notaire public angolais pour être valides. Toutefois, les photocopies authentifiées ne sont normalement pas acceptées pour les voyages à l’extérieur de Luanda.

Les étrangers qui voyagent à l’intérieur de l’Angola ont parfois besoin d’un document de voyage interne. Ce document est généralement fourni par la personne ou l’organisation angolaise qui a invité l’étranger en Angola.

La plupart des régions sont de temps à autre aux prises avec des pénuries ou des pannes qui touchent l’alimentation, l’hébergement, les médicaments, les transports, l’électricité, et l’approvisionnement en eau et en carburant. Luanda ne connaît pas de pénuries de nourriture, mais l’hébergement est difficile à trouver et les installations touristiques sont très chères. Le coût de la vie à Luanda est très élevé.

Les serpents venimeux représentent un danger potentiel à la campagne.

Télécommunications

Les interruptions des télécommunications sont courantes. Il est difficile de faire des appels internationaux en dehors de la capitale. La plupart des téléphones cellulaires personnels ne sont pas compatibles et doivent être reprogrammés pour être utilisés en Angola.