CONSEILS DE SÉCURITÉ

SÉCURITÉ

FRONTIÈRE ENTRE L’ÉRYTHRÉE ET DJIBOUTI

Des tensions politiques et des conflits territoriaux continuent de causer de l’instabilité dans les zones frontalières avec Djibouti. Des attaques transfrontalières peuvent se produire et donner lieu à des affrontements armés et à d’autres incidents violents. La criminalité soulève aussi des inquiétudes dans cette région.

Niveau(x) de risque

FRONTIÈRE ENTRE L’ÉRYTHRÉE ET L’ÉTHIOPIE

Tous les postes frontaliers entre l’Érythrée et l’Éthiopie sont fermés. Évitez de conduire hors des routes principales et asphaltées, car il reste des champs de mines antipersonnel non balisés.

Niveau(x) de risque

FRONTIÈRE ENTRE L’ÉRYTHRÉE ET LE SOUDAN

La présence de groupes rebelles dans la région adjacente à la frontière entre l’Érythrée et le Soudan représente un risque. Des actes criminels et des attaques à la bombe sont perpétrés. La frontière demeure fermée; ne tentez pas de la traverser.

Niveau(x) de risque

ASMARA

La situation est relativement stable à Asmara. Évitez de marcher seul la nuit.

TERRORISME

Il existe une menace terroriste. Des attentats peuvent se produire à tout moment. Les endroits suivants pourraient être ciblés :

  • les édifices gouvernementaux, y compris les écoles;
  • les lieux de culte;
  • les aéroports, ainsi que d’autres plaques tournantes et réseaux de transport;
  • les endroits publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et autres lieux fréquentés par des étrangers.

Soyez toujours sur vos gardes lorsque vous vous trouvez dans les lieux publics.

Choisissez un hôtel ayant des mesures de sécurité rigoureuses; toutefois, gardez à l’esprit que même les lieux les plus sécurisés ne peuvent être considérés comme totalement exempts de risques.

CRIMINALITÉ

Les crimes de rue soient assez rares à Asmara et dans les autres villes et villages. Cependant, il se commet des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché ayant pour cible les étrangers. Les actes criminels sont plus fréquents dans les zones frontalières.

  • Évitez de faire étalage de richesse
  • Rangez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage

Des actes de banditisme se produisent sur le littoral, au nord de Massawa.

MANIFESTATIONS

Des manifestations peuvent survenir. Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics.

  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands      rassemblements
  • Suivez les directives des autorités locales
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours

Plus sur les rassemblements de masse (événements à grande échelle)

PÉNURIES

En raison de la fermeture de nombreuses usines de purification et d’embouteillage de l’eau en Érythrée, il existe un problème généralisé d’approvisionnement en eau potable.

  • Prévoyez des provisions suffisantes d’eau
  • Assurez-vous de toujours avoir une trousse d’urgence complete

Trousse d’urgence

MINES ANTIPERSONNEL

Les mines antipersonnel continuent de faire occasionnellement des blessés et des morts. De nombreuses régions sont minées. Faites preuve de prudence dans les zones isolées ou lorsque vous quittez les routes principales. Évitez de vous promener dans les régions rurales ou d’y faire de la randonnée.

PIRATERIE

Des pirates commettent des attaques et des vols à main armée contre des navires dans les eaux côtières, et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs doivent prendre les précautions qui s’imposent.

Rapport sur la piraterie – International Maritime Bureau’s Piracy Reporting Centre (en anglais seulement)

TÉLÉCOMMUNICATIONS

Les réseaux de téléphonie fixe et cellulaire et Internet ne sont pas fiables et sont souvent limités à quelques heures de service par jour dans les grandes villes.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Des routes asphaltées relient les principales villes que sont Asmara, Barentou, Dekemhare, Keren, Massawa et Mendefera, mais les routes qui mènent à de petits villages ne sont pas asphaltées. La signalisation routière et les garde‑fous sont souvent absents. Les animaux et les nombreux piétons et cyclistes présents sur les routes rendent aussi la conduite dangereuse. Évitez de vous déplacer dans les régions rurales après la tombée de la nuit.

TRANSPORTS PUBLICS

Les transports en commun, particulièrement les autobus, sont souvent bondés. Les taxis sont nombreux, mais il arrive souvent que les chauffeurs laissent monter plusieurs passagers et suivent des trajets prédéfinis. Vous pouvez demander à l’avance au chauffeur de ne pas prendre d’autres passagers, moyennant un tarif plus élevé.

TRANSPORT AÉRIEN

Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

Renseignements généraux sur les vols intérieurs dans d’autres pays