Problème cardiovasculaire et voyage

VOYAGER AVEC DES PROBLÈMES CARDIOVASCULAIRES

Si elles sont stables, les maladies du cœur ne doivent pas empêcher personne de voyager. Cependant, quelques précautions sont à prendre avant d’aller à l’étranger.

QUAND EST-CE QU’IL NE FAUT PAS VOYAGER ?

Les conditions sanitaires et le transport sont les facteurs qui peuvent aggraver les problèmes cardiovasculaires. Les contre-indications aux transports aériens sont :

  • Insuffisance cardiaque 
  • Infarctus récent
  • Angine de poitrine ou l’angor
  • Bloc auriculo-ventriculaire non appareillé avec un risque de syncopes graves
  • Hypertension artérielle élevée
  • Embolie pulmonaire ou phlébite récente

Pendant le séjour, les sujets cardiaques ou hypertendus peuvent très vite s’adapter à leur nouvel environnement. Toutefois, la chaleur et la déshydratation peuvent intensifier la maladie. Le rythme cardiaque peut augmenter à haute altitude ou en situation d’hypoxie. Pour éviter d’augmenter sa tension, éloignez-vous du froid. Notez que le traitement pour les maladies cardiaques n’est pas compatible avec la médication utilisée contre le paludisme. En somme, choisissez votre destination dépendamment de votre état de santé et suivez les directives de votre médecin traitant.

BIEN PRÉPARER LE VOYAGE

Consultez un médecin :

  • Un mois avant votre départ, allez consulter un médecin et informez celui-ci des différents aspects de votre prochain voyage. Il saura vous conseiller adéquatement en fonction de votre état actuel et de votre dossier médical. Il vous informera des contre-indications. Il peut également recommander un bilan clinique et quelques tests. Pour s‘assurer de votre bien durant votre séjour, il vous fera une double ordonnance en anglais de vos médicaments habituels.

Les papiers nécessaires pour les routards cardiaques :

  • Le passeport, le visa et le carnet de vaccination
  • Une assurance rapatriement 
  • Les adresses des ambassades et des consulats, ainsi que les services d’urgence et les hôpitaux des pays visités

Pensez aussi à avertir les personnes qui viennent avec vous de votre état de santé pour qu’elles réagissent vite en cas de problème.

LES DÉPLACEMENTS

Voitures

Les longs trajets en voiture sont stressants, alors prévoyez régulièrement des pauses toutes les 2 heures. Ne voyagez pas en voiture la nuit, car la vision nocturne diminue avec l’âge. Notez bien que votre traitement habituel ne contient pas de sédatifs. Si vous avez souffert d’une angine de poitrine à l’effort, ne changez pas les roues vous-même en cas de crevaison.

Avions 

En avion, ayez vos médicaments à portée de main. Pour prévenir les risques de thrombose, marchez toutes les heures dans l’avion. Si c’est possible, demandez un siège près du couloir. N’oubliez pas de boire régulièrement de l’eau et abstenez-vous de consommer des boissons alcoolisées. Réduisez les effets du décalage horaire, notamment la fatigue, l’insomnie et les maux de tête en essayant de vous adapter aux fuseaux horaires de votre destination une semaine avant le départ.

PENDANT LE SÉJOUR

Efforts physiques

Les patients cardiaques doivent savoir se limiter en faisant le moins d’effort possible. Ne vous baignez pas dans une eau ayant des températures inférieures à 20 °C. Évitez les longues expositions au soleil et les piqûres de moustiques. Il est recommandé de toujours avoir dans votre bagage à main tous vos médicaments.

Alimentation 

Ne mangez pas d’aliments crus et ne buvez pas des boissons douteuses. Désaltérez-vous avec de l’eau en bouteille ouverte devant vous, sinon purifiez-la avec des produits efficaces. Si vous allez dans les pays chauds, buvez beaucoup d’eau. Ne consommez pas de glace, de glaçons ou de légumes crus en aucun temps.

Laisser un commentaire