CONSEILS

Conseils de santé aux voyageurs
  • Avis mondial sur la rougeole – 23 juillet, 2019
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.

VACCINS ADMINISTRÉS SYSTÉMATIQUEMENT

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d’autres.

VACCINS RECOMMANDÉS

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d’un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu’il s’agit d’une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu’il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il y a un risque faible d’exposition à la fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l’entrée*

  • Une preuve de vaccination est exigée des voyageurs en provenance des pays où sévit la fièvre jaune ou ayant transité par un aéroport de ces pays.

Recommandation

  • La vaccination peut être recommandée selon votre itinéraire.
  • Il y a présentement une pénurie du vaccin de la fièvre jaune au Canada. Il est important que les voyageurs communiquent avec un Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné bien à l’avance de leur voyage pour assurer que le vaccin est disponible.
  • Discutez de vos plans, de vos activités et de vos destinations de voyage avec un professionnel de la santé.
  • Protégez-vous contre les piqûres d’insectes.

À propos de la fièvre jaune
Centre de vaccination contre la fièvre jaune désigné
*Il est important de souligner que les exigences liées à l’entrée (en anglais seulement) dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s’il y a d’autres exigences d’entrée.

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l’hémisphère Nord, d’avril à octobre dans l’hémisphère Sud et elle dure toute l’année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d’une personne à l’autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe.

L’hépatite A est une maladie du foie qui se propage par la consommation d’eau ou d’aliments contaminés, ou par le contact avec une personne infectée. Tous les voyageurs qui se rendent dans des régions où il existe un risque de contracter l’hépatite A devraient être vaccinés.

L’hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d’aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

La rougeole est une maladie virale très contagieuse. Elle peut se propager rapidement d’une personne à l’autre par contact direct et par les gouttelettes dans l’air.

Toute personne qui n’est pas protégée contre la rougeole risque d’en être infectée lorsqu’elle voyage à l’étranger.

Peu importe où vous allez, consultez un professionnel de la santé avant votre départ pour vous assurer d’être entièrement protégé contre la rougeole.

MALADIES D’ORIGINE ALIMENTAIRE ET HYDRIQUE

Les personnes qui se rendent à n’importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l’eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions de l’Afrique centrale, l’eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme le choléra, la fièvre typhoïde, l’hépatite A, et la schistosomiase. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Afrique centrale. Rappelez-vous : N’ingérez rien qui n’ait été bouilli, cuit ou pelé!

  • La diarrhée du voyageur est la maladie qui touche le plus fréquemment les voyageurs. Elle se transmet par la consommation d’eau ou d’aliments contaminés.
  • Le risque de contracter la diarrhée du voyageur est accru dans les régions où les conditions de salubrité et d’hygiène sont déficientes. Faites attention à ce que vous mangez et buvez.
  • Le traitement le plus important contre la diarrhée du voyageur est la réhydratation (buvez beaucoup de liquides). Apportez des sels pour réhydratation orale lors de votre voyage.

La schistosomiase peut se transmettre aux humains par contact avec de l’eau douce contaminée par les douves (minuscules vers plats). Les oeufs du ver peuvent provoquer des maladies intestinales comme la diarrhée et des crampes ou des problèmes urinaires. Le risque est généralement faible pour la plupart des voyageurs. Évitez de nager dans les eaux douces (lacs, rivières, étangs). Il n’existe aucun vaccin contre la schistosomiase.

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne transmise par l’eau ou d’aliments contaminés. Le risque est plus élevé pour les enfants, les voyageurs allant vers les zones rurales, visiter des amis et parent ou pendeant une longue période de temps. 

Les voyageurs visitant des régions à risque de fièvre typhoïde, surtout ceux exposés à des endroits avec mauvaises conditions d’hygiène devraient parler à un professionnel de la santé de vaccination.

INSECTES ET MALADIES

Dans certaines régions de l’Afrique centrale, certains insectes sont porteurs de maladies comme la dengue, la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre jaune, la filiarose lymphatique, la leishmaniose, l’onchocercose (cécité des rivières), le paludisme, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil) and le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d’insectes.

Il y a présentement un risque de chikungunya dans ce pays. Le chikungunya est un virus transmis par la piqûre d’un mousitque infecté. Le chikungunya peut provoquer une maladie virale qui provoque habituellement de la fièvre et des douleurs articulaires de type arthritique. Dans certains cas, la douleur articulaire peut être sévère et durer des mois ou des années.

Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en tout temps. Il n’existe aucun vaccin contre le chikungunya.

  • Dans ce pays, la dengue peut se manifester de façon sporadique. C’est une maladie virale transmise aux humains par les piqûres de moustiques.
  • La dengue peut causer des symptômes grippaux graves. Dans certains cas, elle peut entraîner une fièvre hémorragique, qui peut être mortelle.
  • Le niveau de risque de contracter la dengue change selon les saisons et varie d’une année à l’autre. Après une baisse des cas déclarés de dengue dans le monde en 2017 et 2018, les chiffres ont encore fortement augmenté.
  • Les moustiques porteurs de la dengue piquent habituellement pendant le jour, particulièrement autour du lever et du coucher du soleil.
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques. Il n’y a pas de vaccin ou de médicament qui protège contre la dengue.

L’infection par le virus Zika est un risque dans ce pays. Le moustique qui répand le virus se trouve ici.

Recommandations de voyage:

Tous les voyageurs doivent se protéger des piqûres de moustiques et d’autres maladies répandues par les insectes

PALUDISME

  • Il y a un risque de paludisme tout au long de l’année dans l’ensemble du pays.  
  • Le paludisme est une maladie grave et parfois mortelle qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté.  Il n’existe aucun vaccin contre le paludisme. 
  • Protégez-vous contre les piqûres de moustiques en recouvrant la peau exposée, en utilisant un insectifuge et en restant dans des endroits fermés et climatisés. Vous pouvez également traiter vos vêtements et affaires de voyage à l’insecticide et dormir sous une moustiquaire traitée à l’insecticide.
  • Consultez un professionnel de la santé ou rendez-vous dans une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ pour discuter de la possibilité de prendre des antipaludéens et déterminer lesquels sont indiqués.

ANIMAUX ET MALADIES

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que l’Ebola, la rage, sévissent dans certaines régions en Afrique centrale, et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.

INFECTIONS DE PERSONNE À PERSONNE

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N’oubliez pas de vous laver les mains souvent et d’observer les règles d’hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d’éviter de contracter le rhume, la grippe ou d’autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.

La tuberculose est une infection causée par une bactérie qui touche habituellement les poumons.

Pour la plupart des voyageurs, le risque de contracter la tuberculose est faible.

Les voyageurs qui pourraient courir un plus grand risque de contracter la tuberculose et qui doivent se rendre dans une région où il existe un risque de tuberculose devraient consulter un professionnel de la santé afin de déterminer quelles sont les mesures à prendre avant et après leur voyage.

Les personnes qui pourraient courir un plus grand risque sont celles qui se rendent ou qui travaillent dans une prison, un camp de réfugiés, un refuge pour sans-abris ou un hôpital, ou les voyageurs qui rendent visite à des amis ou à des membres de leur famille.

SERVICES MÉDICAUX ET INSTALLATIONS MÉDICALES

Les établissements médicaux sont peu nombreux et ils sont rudimentaires, et beaucoup de médicaments ne sont pas disponibles. Il n’y a pas de chambre de décompression dans le pays. En cas de maladie ou de blessure grave, vous pourriez devoir vous faire évacuer vers un autre pays pour y recevoir des soins.

Les vols internationaux ne quittent pas quotidiennement et il n’y a pas d’avion de réserve pour les évacuations médicales sur les îles. Il pourrait donc y avoir des retards liés aux évacuations médicales.

Souscrivez une assurance voyage qui couvre les frais d’hospitalisation à l’étranger et l’évacuation médicale.

La santé et la sécurité en voyage

À RETENIR…

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.