Conseils de sécurité

Sécurité

La région de Mindanao et ses environs (voir l’avertissement)

Le risque d’attentats terroristes et d’enlèvements est très élevé dans cette région. Des bombes ont explosé dans des endroits publics des grands centres, y compris les villes de Cagayan de Oro, de Cotabato, de General Santos, d’Isabela, de Jolo, de Kidapawan et de Zamboanga, faisant des morts et des blessés.

Il arrive que des affrontements éclatent entre des groupes d’insurgés et les forces de sécurité. Il en résulte souvent des décès et des dommages matériels, et des passants sont parfois pris en otage. Des conflits armés entre les forces du gouvernement et les militants se déroulent actuellement dans la ville de Marawi (Mindanao), faisant des morts et des blessés. Le 23 mai 2017, le président Duterte a déclaré la loi martiale dans la région pour une durée de 60 jours. Le 22 juillet 2017, les autorités philippines ont prolongé la loi martiale à Mindanao jusqu’à la fin de l’année 2017. Des couvre-feux peuvent être imposés et des points de contrôle peuvent être mis en place sur de courts préavis.

Plusieurs ressortissants étrangers ont été enlevés dans cette région. Voir la rubrique Enlèvements ci-dessous pour plus d’information.

Si vous décidez, malgré le présent avertissement, de vous rendre dans cette région ou d’y séjourner, réévaluez régulièrement votre sécurité personnelle et prenez les précautions qui s’imposent, surtout dans les endroits fréquentés par des étrangers.

Ville de Davao (voir avertissement)

Les autorités de la ville de Davao ont publié des lignes directrices décourageant les déplacements non essentiels entrant et sortant de la ville pendant que la ville demeure sous la loi martiale. Si vous décidez, malgré le présent avertissement, de vous rendre dans cette région, suivez les consignes des autorités locales, arrêtez aux points de contrôle, surveillez les médias locaux et ayez toujours sur vous des pièces d’identités.

État d’urgence

L’état d’urgence a été décrété aux Philippines à la suite de l’explosion survenue à Davao le 2 septembre 2016, qui a fait 14 morts. L’état d’urgence permet d’augmenter le nombre de patrouilles et de contrôles routiers effectués par les policiers et les militaires à travers le pays. Attendez-vous à une présence accrue des forces de sécurité dans les lieux publics, surtout à proximité des centres commerciaux et des aéroports.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste. Plusieurs groupes terroristes sont actifs aux Philippines, et ont mené des attentats dans tout le pays, y compris dans les grandes villes. Les attentats sont beaucoup plus fréquents dans la région de Mindanao, où les forces de l’ordre sont en conflit ouvert avec des groupes militants.

Le gouvernement philippin maintient un système d’alerte publique en matière de terrorisme et évalue présentement le niveau de menace pour l'ensemble du pays à 3 (élevé) sur une échelle de 1 à 3. Le 17 juin 2017, le maire d’Iloilo City a déclaré l’alerte rouge à la suite d’un attentat mené par au moins 50 insurgés armés sur un poste de police. Le 28 décembre 2016, des explosions lors d’un évènement sportif à Leyte ont fait plus de 30 blessés. Un engin explosif improvisé a été découvert proche de l’ambassade des États-Unis à Manille le 28 novembre 2016.

D’autres attaques sont probables partout aux Philippines, y compris dans les centres urbains de Manille, Cebu, ainsi que les centres touristiques populaires. Les attentats peuvent cibler les édifices gouvernementaux, y compris les écoles, les lieux de culte, les centres commerciaux, les restaurants, les bars, et les réseaux de transport tels que les terminus d’autobus, les aéroports et les quais. Soyez toujours aux aguets dans les endroits publics. Exercez une vigilance accrue si vous assistez à des célébrations publiques telles que les festivals et les parades, les événements sportifs, des fêtes religieuses ou d’autres festivités publiques. Il arrive que des terroristes profitent de ces occasions pour passer à l’attaque. Conformez-vous à toutes les consignes de sécurité. Soyez prudent et sur vos gardes en tout temps.

Enlèvements

Ayez conscience du risque d’enlèvement contre rançon. Les enlèvements d’étrangers sont de plus en plus fréquents depuis la fin de 2015. Des victimes ont été longuement détenues dans des conditions très difficiles, et les exécutions d’étrangers sont de plus en plus nombreuses. Le risque d’enlèvement est particulièrement élevé dans la région de Mindanao et ses environs (voir l’Avertissement), mais des incidents pourraient aussi se produire ailleurs, particulièrement dans les régions côtières. Si vous naviguez près de Mindanao et dans la mer de Sulu, ou si vous vous rendez dans le sud de l’île de Palawan, le sud de l’île de Negros ou dans l’île de Siquijor, vous vous exposez à un risque élevé d’enlèvement.

Le 9 mai 2017, l’ambassade des États-Unis aux Philippines a envoyé un Message de sécurité (en anglais) aux citoyens américains, les informant qu’elle « avait reçu des renseignements croyables que des groupes terroristes planifient des opérations d’enlèvement ciblant les citoyens étrangers dans des régions de la province du Palawan, aux Philippines, y compris Puerto Princesa City, et les régions entourant le Parc national Puerto Princesa Subterranean River. »

Le 9 avril 2017, l'ambassade des États-Unis aux Philippines a envoyé un message de sécurité (en anglais) aux citoyens américains les informant qu'elle avait reçu "des renseignements non-vérifiés mais crédibles indiquant que des groupes terroristes planifient des enlèvements dans les Visayas centrales, qui comprend les provinces de Bohol et Cebu." Le 11 avril 2017, des affrontements entre des hommes lourdement armés et les forces de l’ordre ont fait plusieurs morts à Inabanga, Bohol.

Si vous voyagez dans ces régions, faites preuve d’une grande prudence, demeurez sur vos gardes en tout temps, faites part de tout comportement suspect aux forces de l’ordre, suivez les instructions des autorités locales et assurez-vous que les mesures de sécurité à votre hôtel ou centre de villégiature sont adéquates.

Criminalité

La possession de pistolets ou d’autres armes est courante et mal réglementée. Il se commet des crimes violents, comme des vols à main armée, des agressions sexuelles et des meurtres, dont des étrangers sont parfois la cible. Généralement, les incidents violents ciblés augmentent en période d’élections.

Des crimes mineurs comme des vols à la tire et des vols de sac à l’arraché sont commis surtout dans les secteurs urbains. Évitez de faire étalage de richesse et d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent. Gardez vos objets de valeur en lieu sûr. Tenez vos sacs à dos et autres sacs à l’écart des voies de circulation, car des motocyclistes arrachent parfois leurs sacs aux piétons, ce qui peut causer des blessures. Méfiez-vous des inconnus à l’allure sympathique qui vous offrent de vous faire visiter la ville ou de vous emmener en excursion. Ne laissez jamais vos aliments ou boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances. Elles peuvent contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Fraude

Méfiez-vous des diverses escroqueries, notamment liées au comptage de l’argent (au moment de changer des devises), aux taximètres, aux histoires d’amour en ligne, et aux demandes de fonds par courriel. La fraude par carte de crédit et carte bancaire est courante. Vous devez donc faire très attention lorsque vous remettez votre carte à un commerçant lors d’un paiement. Il arrive que des habitants ayant des enfants se lient d’amitié avec des touristes masculins célibataires, puis les accusent d’avoir abusé de leur enfant, de façon à leur extorquer de l’argent.

Avant de partir aux Philippines pour rendre visite à quelqu’un avec qui vous avez noué une relation sentimentale, surtout sur Internet, informez-vous des lois et coutumes du pays en matière de relations conjugales et de mariage. Une fois sur place, ayez bien soin de garder en votre possession votre billet de retour, votre argent et votre passeport.

Si vous êtes victime d’un crime ou d’une escroquerie, vous devez en informer le service de police de la région où l’incident s’est produit, et ce, avant de quitter le pays. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Manifestations

On s’attend à des manifestations le 21 septembre 2017, qui marque le 45e anniversaire de la déclaration de la loi martiale par l’ancien président Ferdinand Marcos.

Évitez les manifestations, les rassemblements politiques et les grands rassemblements, car ils peuvent donner soudainement lieu à des actes de violence. Consultez les médias locaux pour connaître les plus récents développements et suivez les directives des autorités locales. 

En participant à une manifestation ou un rassemblement politique, vous risquez la détention et l’expulsion.

Sécurité routière

Évitez les déplacements en dehors des centres urbains et des lieux touristiques après la tombée de la nuit.

Les conditions routières sont médiocres. Les routes sont encombrées, et beaucoup de conducteurs sont imprudents. Ne roulez que sur les autoroutes nationales et sur les routes asphaltées.

Transports en commun

En ville, les taxis commerciaux sont le moyen de transport le plus utilisé par les étrangers. Ne partagez jamais un taxi avec des inconnus. Il arrive que des chauffeurs de taxi aient recours à des menaces pour extorquer de l’argent à leurs passagers. Prenez des dispositions pour que l’on vous accueille à l’aéroport, utilisez les services de transport des hôtels ou les taxis officiels munis de taximètres que l’on trouve dans les aéroports.

Faites preuve de prudence quand vous empruntez les transports en commun, notamment les « jeepneys », les autobus et les véhicules légers sur rail, étant donné que les vols à la tire et les vols à main armée y sont fréquents. Les autobus provinciaux, souvent surchargés et mal entretenus, sont en cause dans de nombreux accidents mortels.

Des accidents de traversiers se produisent, car certains d’entre eux sont surchargés et mal entretenus. Ne montez pas à bord d’une embarcation qui semble être surchargée ou ne pas être en état de naviguer.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Baignade

Les forts courants et contre-courants sont fréquents. Prenez au sérieux les avertissements relatifs aux conditions de baignade et familiarisez-vous avec le système de drapeaux utilisé sur les plages. Dans bon nombre de cas, aucun avertissement n’est fourni, et les plages ne sont pas suffisamment surveillées par les maîtres-nageurs.

Plongée sous-marine

Les écoles de plongée et les services de sauvetage ne répondent pas toujours aux normes canadiennes. Ne faites affaire qu’avec des entreprises de plongée réputées. Vérifiez auprès de l’entreprise de plongée où se trouve le caisson de décompression le plus près.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.