Conseils de sécurité

Sécurité

Criminalité

Depuis quelques années, on signale une augmentation de la criminalité, y compris des crimes violents. Des vols à main armée, des vols de voitures et des cambriolages se produisent dans les régions urbaines comme dans les régions rurales. Faites preuve de vigilance en tout temps et évitez de vous promener en solitaire après la tombée de la nuit. En cas d’agression, n’opposez aucune résistance.

Les crimes de rue, notamment les vols à la tire, les vols de sacs à l’arraché et les vols avec agression, sont chose courante dans les villes, dans les gares d’autobus et à bord des autobus. Des malfaiteurs, circulant habituellement à deux sur une motocyclette, commettent des vols et agressions, de jour comme de nuit. Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps. Ayez sur vous une photocopie de la page d’identification de votre passeport et conservez le document original dans le coffre-fort de votre hôtel. Évitez de faire étalage de richesse, car les touristes qui ont l’air riches sont plus susceptibles d’être ciblés par des criminels. N’ayez pas sur vous d’importantes sommes d’argent et gardez à l’abri des regards votre téléphone cellulaire et vos autres objets de valeur. Soyez sur vos gardes lorsque vous sortez d’un bureau de change et lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire. Il arrive que des criminels observent et suivent des personnes qui ont fait des retraits pour ensuite les voler. Choisissez des guichets qui se trouvent dans des endroits surveillés, comme dans des banques, et évitez de les utiliser la nuit.

La prudence est de mise à Asunción, aussi bien dans les lieux déserts que dans les endroits bondés. Évitez les marchés ou les places publiques ainsi que les quartiers de Chacarita et de Costanera au centre-ville d’Asunción.

Ne laissez jamais vos aliments ou vos boissons sans surveillance, et ne les confiez pas à des inconnus. Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances, car elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Dans les aéroports, on signale des vols de petits objets dans les bagages enregistrés. Placez vos objets de valeur dans vos bagages de cabine ou gardez-les sur vous.

Faites preuve d’une extrême prudence lorsque vous voyagez à proximité des frontières, car le crime organisé y est actif et les patrouilles de sécurité y sont rares. On signale du trafic de stupéfiants et des crimes dans les départements d’Amambay et de Canindeyú et le long de la zone trifrontalière entre le Paraguay, le Brésil et l’Argentine.

Un petit groupe armé de guérilla connu sous le nom d’Ejército del Pueblo Paraguayo [armée du peuple paraguayen] (EPP) est actif dans le nord du département de San Pedro et dans le sud du département de Concepción, ainsi que dans les départements de Canindeyú et d’Amambay dans l’est du pays. Ce groupe commet des enlèvements dans le but d’obtenir des rançons. Bien que l’EPP cible habituellement des résidents plutôt que des touristes, exercez une prudence particulière si vous vous rendez dans ces régions. 

Manifestations

Des manifestations, des barrages routiers et des grèves peuvent se produire de temps à autre dans la capitale et sur les routes principales, ce qui peut perturber les services locaux de transport et donner lieu à des incidents violents. Évitez les grands rassemblements et les manifestations, surveillez les bulletins de nouvelles locales et suivez les conseils des autorités locales. Ne tentez pas de franchir un barrage routier, même s’il semble être laissé sans surveillance.

Sécurité routière

Les accidents de la route sont fréquents. Les conducteurs enfreignent souvent le code de la route, et la signalisation routière est souvent déficiente. Aucune assistance routière n’est offerte sur la plupart des routes. En général, les routes des régions rurales ne sont pas revêtues. En période de pluies, elles peuvent devenir impraticables. À l’extérieur d’Asunción, il est dangereux de rouler après la tombée de la nuit en raison de la présence d’animaux errants et de véhicules circulant les phares éteints. Le nombre d’accidents de la route a tendance à augmenter durant la période des fêtes. Il faut alors exercer une vigilance particulière.

Gardez les vitres montées et les portières verrouillées en tout temps, même lorsque votre véhicule est immobilisé. Ne laissez pas de sacs, de bagages ni d’autres objets de valeur dans la voiture, surtout pas à la vue. Les voitures garées dans la rue et laissées sans surveillance sont souvent dévalisées.

Les contrôles policiers sont fréquents dans l’ensemble du pays, surtout la nuit. Il faut en tout temps garder sur soi des pièces d’identité et le certificat d’immatriculation du véhicule. Il arrive que les policiers locaux ne parlent ni français ni anglais.

Transports publics

On peut héler un taxi dans la rue. Toutefois, après la tombée de la nuit, il vaut mieux retenir un taxi par téléphone. Très peu de chauffeurs de taxi parlent le français ou l’anglais. À l’extérieur d’Asunción, les taxis n’ont pas de compteur. Il faut donc négocier le prix de la course avant le départ.

Aucun service ferroviaire international n’est offert ni à destination ni au départ du Paraguay.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Randonnée pédestre

En raison des pluies abondantes et des infrastructures limitées, il convient de planifier avec soin les randonnées pédestres en région éloignée. Assurez-vous d’avoir l’équipement approprié ainsi que des vivres et de l’eau en quantité suffisante. Laissez une copie de votre itinéraire à l’hôtel ou au consulat du Canada à Asunción. Souscrivez une assurance voyage qui couvre les services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale. Ne partez jamais seul en randonnée.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les installations touristiques sont satisfaisantes dans la capitale, mais peu développées, voire inexistantes, dans les autres régions. Les services de téléphonie cellulaire sont rares ou de piètre qualité en dehors des zones urbaines. Dans les régions rurales du Chaco paraguayen, il n’y a pas d’accès à la téléphonie cellulaire à l’extérieur de la plupart des villes mennonites.

Les voyageurs peuvent visiter sans danger la plupart des régions habitées par les peuples indigènes, à l’exception des colonies mennonites de la région du nord du Chaco, où vivent les Ayoreos, une peuplade de la forêt. Certains d’entre eux ont tendance à percevoir les étrangers comme une menace.

Étant donné l’environnement hostile et la présence d’animaux dangereux, on ne devrait se rendre dans les aires sauvages du Chaco qu’en compagnie d’un guide expérimenté. On recommande de séjourner dans une estancia (grande propriété agricole).