Conseils de sécurité

Sécurité

Criminalité

Les petits vols sont courants, surtout aux alentours des sites touristiques, dans les autobus et dans les chambres d’hôtel. Il ne faut pas laisser ses effets personnels sans surveillance. Il se commet parfois des vols à main armée dont les victimes sont surtout des personnes qui s’aventurent seules en randonnée. Faites preuve de prudence lorsque vous vous trouvez à Katmandou ou dans les environs. Exercez une vigilance accrue lorsque vous circulez à pied dans Thamel, un lieu touristique très fréquenté à Katmandou, car les vols à la tire y sont fréquents. Évitez de vous déplacer après la tombée du jour.

La saison des festivals, qui s’étend de septembre à novembre, s’accompagne d’une hausse des crimes mineurs, dont les vols, les vols de sacs à l’arraché, les vols à la tire et les cambriolages. Faites preuve de vigilance et assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Sécurité des femmes

Les femmes peuvent être victimes de harcèlement et de violence verbale. Il leur est recommandé de s’habiller sobrement, surtout en région éloignée. Les femmes qui voyagent seules risquent davantage d’être victimes de violence. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Manifestations

Les manifestations politiques sont courantes au Népal et donnent parfois lieu à des actes de violence. Les transports et les services publics peuvent être perturbés à court préavis.

Les manifestations de nature politique ont été particulièrement imprévisibles à Katmandou et dans la région du sud du Népal qui est limitrophe de l’Inde, ce qui a parfois entraîné des pénuries et eu une incidence sur les passages à la frontière.

Demeurez vigilant, surveillez les bulletins de nouvelles locales et évitez les grandes foules et les manifestations.

Grèves (bandhs)

Les grèves générales (bandhs) sont une forme populaire d’expression des opinions politiques. Elles peuvent se produire sans préavis à la grandeur du pays, et avoir des répercussions sur l’accès aux services. Les bandhs sont généralement pacifiques, mais dégénèrent parfois en émeutes et en violences. Durant ce genre de grève, il arrive que des entreprises et des routes soient fermées, et que les services de transport soient inaccessibles ou gravement perturbés. Évitez d’utiliser les transports en commun pendant ces grèves générales ou juste avant celles-ci, car il est arrivé que des touristes soient blessés. Les transports à destination ou en provenance des différents aéroports du Népal peuvent aussi être touchés. La police et l’armée effectuent souvent des contrôles, surtout la nuit. Suivez les conseils des autorités locales, et respectez les couvre-feux et les barrages routiers.

Sécurité routière

La prudence est de rigueur sur la route. Les habitudes de conduite laissent à désirer et le code de la route n’est pas appliqué. Les véhicules roulent à gauche. Beaucoup de conducteurs font des excès de vitesse et ne cèdent pas le passage aux piétons. De nombreuses routes passant par les montagnes et les collines, qui peuvent être dangereuses même par beau temps, sont impraticables de façon intermittente pendant la saison de la mousson en raison des glissements de terrain. Des embouteillages se produisent dans la vallée de Katmandou.

Transports en commun

Les autobus publics sont souvent mal entretenus, ce qui provoque de nombreux accidents faisant des morts et des blessés. Il faut éviter de voyager par autobus la nuit. Les autocars pour touristes sont généralement sûrs.

Les accidents de bateaux ne sont pas rares au Népal, car certaines embarcations sont surchargées et mal entretenues. N’embarquez pas à bord de bateaux qui semblent surchargés ou en mauvais état, surtout lorsqu’il y a de forts courants.   

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Randonnée en montagne

Des services d’urgence sont offerts, notamment des opérations de sauvetage et des évacuations dans les régions éloignées, mais ils peuvent être compromis si les services de sauvetage par hélicoptère ne sont pas payés sur-le-champ ou si les clients n’obtiennent pas l’assentiment de leur compagnie d’assurance, et également en raison du fait que les services téléphoniques sont très limités dans beaucoup de régions où l’on pratique la randonnée. Des escroqueries concernant les hélicoptères de sauvetage ont été rapportées dans le passé; assurez-vous de faire affaire avec des entreprises reconnues. Renseignez-vous auprès de l’organisme responsable de la randonnée pour savoir ce qu’il en est de la sécurité dans la région.

Tous les randonneurs doivent se procurer une carte du Système de gestion de l’information des randonneurs (TIMS) auprès de la Trekking Agencies’ Association of Nepal (en anglais), de l’Office du tourisme népalais, le Nepal Tourism Board (NTB) (en anglais), ou d’une entreprise agréée dans le domaine des randonnées. Vous devez obtenir un permis du parc national avant d’entrer dans les régions de randonnée officielles ou d’emprunter des pistes de randonnée comme celles des régions de l’Everest, de l’Annapurna et du Langtang. On peut obtenir un permis auprès de l’Office du tourisme (NTB) une fois arrivé à Katmandou ou à Pokhara. Pour plus d’information, consultez le site de la Trekking Agencies’ Association of Nepal (en anglais).

Plusieurs randonneurs et leurs guides sont restés bloqués, ont été blessés ou ont perdu la vie en randonnée. De nombreuses pistes très fréquentées dépassent les 5 500 mètres d’altitude. Les randonneurs peuvent être atteints du mal aigu des montagnes, et il faut bien se renseigner sur les dangers que l’on court en haute montagne. Des chutes de température, des changements de conditions météorologiques (y compris des tempêtes de neige), et des avalanches peuvent se produire soudainement dans les régions montagneuses, à n’importe quel moment de l’année. Surveillez les bulletins météorologiques régionaux, préparez-vous à affronter toutes sortes de conditions, évitez les zones sinistrées et suivez les conseils des autorités locales.

Avant de quitter Katmandou pour faire une randonnée en montagne, renseignez-vous auprès de l’Himalayan Rescue Association (en anglais) sur l’état des pistes et sur les dangers éventuels en haute altitude.

Si vous avez l’intention de faire de la randonnée en montagne :

a) ne partez jamais seul;
b) engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
c) souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
d) assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
e) assurez-vous d’avoir tout l’équipement nécessaire et tenez-vous au courant de la météo et des autres conditions qui pourraient causer un danger;
f) informez un membre de votre famille ou un ami de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
g) soyez au courant des symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
h) inscrivez-vous au service d’Inscription des Canadiens à l’étranger;
i) obtenez de l’information précise sur les sentiers de randonnée ou les pentes de ski avant de partir, et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pentes et des sentiers balisés.

Descente en eau vive

Ne traitez qu’avec une agence réputée pour l’organisation de descentes en eau vive.

Coupures de courant

En raison d’une pénurie d’énergie, il faut s’attendre à des coupures de courant planifiées, appelées « délestage des charges », tout au long de l’année. Ces coupures peuvent durer deux heures par jour pendant la saison de la mousson, soit de juin à septembre, et plus de 12 heures par jour vers la fin de la saison sèche.

Mines terrestres

Les mines terrestres et les munitions non explosées continuent de représenter un risque dans certaines régions du pays, y compris dans des régions où l’on pratique la randonnée. Suivez les conseils des autorités locales, et n’empruntez que les routes et les sentiers très fréquentés.