Conseils de sécurité

Sécurité

Bien que le climat politique en Guinée-Bissau se soit amélioré depuis qu’un nouveau gouvernement élu a pris le pouvoir en juillet 2014, le risque de troubles civils ou militaires demeure. Le dernier coup d’État a eu lieu en avril 2012. Nous vous recommandons de vous inscrire au service d’Inscription des Canadiens à l’étranger.

Zone frontalière avec le Sénégal (voir l’avertissement)

Les rebelles de la Casamance sont présents dans la zone frontalière avec le Sénégal, où la prolifération des armes légères alimente le banditisme. Il peut s’avérer dangereux de traverser cette frontière par voie terrestre.

Archipel des Bijagós

Pour vous rendre dans l’archipel des Bijagós, vous devez prendre un vol nolisé ou voyager par bateau. Évitez les pirogues, car elles ne sont pas sûres. Vous pouvez faire appel à un voyagiste qui organise des visites des îles en bateau. En cas d’urgence dans les îles, communiquez avec l’ambassade du Canada au Sénégal, à Dakar.

Criminalité

Le taux de criminalité est élevé. Le banditisme routier et les détournements de voitures représentent un risque. Évitez de vous déplacer la nuit et faites preuve d’une vigilance particulière à l’extérieur des grandes villes.

Les crimes mineurs, dont le vol à la tire, sont courants à l’aéroport, dans les marchés et dans les rassemblements publics. Les cambriolages sont fréquents, et la sécurité est inadéquate. Assurez-vous que vos effets personnels et vos documents de voyage sont en sûreté en tout temps et évitez de vous promener seul après la tombée de la nuit. Évitez aussi de conduire le soir et gardez toujours les portières verrouillées et les vitres remontées.

Manifestations

Il se produit parfois des manifestations qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Évitez les rassemblements politiques et toutes les situations pouvant mener à des manifestations, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Sécurité routière

Les routes sont mal éclairées et mal entretenues. Étant donné la présence possible de champs de mines, n’empruntez que les routes et sentiers désignés par les autorités locales.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Bien que certaines organisations non gouvernementales s’emploient toujours au déminage du territoire, la présence de munitions non explosées et de mines antipersonnel est toujours possible à l’extérieur de Bissau, surtout dans les régions de Bafatá, Oio, Biombo, Quinara et Tombali.

Les installations touristiques sont limitées.

Les services de télécommunications sont chers et peu fiables. Les infrastructures ne sont pas adéquates. L’approvisionnement en eau et en électricité se limite souvent à quelques heures par jour.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.