Conseils de sécurité

Sécurité

Criminalité

Le taux de crimes violents au Guatemala compte parmi les plus élevés de toute l’Amérique latine, mais les taux d’arrestation et de détention sont très faibles. La plupart des incidents sont liés au trafic de stupéfiants et aux bandes criminelles, et se produisent dans la ville de Guatemala et ses environs, ainsi que dans d’autres grandes villes et dans les régions rurales. Des attaques armées liées au trafic de stupéfiants ont lieu dans les départements du sud-est proches des frontières du Salvador et du Honduras, ainsi qu’au long de la frontière mexicaine, particulièrement dans le département sud-ouest de San Marcos.

Les armes légères, comme les pistolets, sont très répandues. Les criminels agissent fréquemment en groupe. Les étrangers sont souvent la cible de vols qualifiés, de détournements de voiture, d’agressions armées, d’agressions sexuelles et de viols. Le taux de criminalité a tendance à augmenter durant la période des fêtes. Faites preuve d’une grande vigilance en tout temps.

Ne faites pas étalage de richesse, surtout dans les aéroports. Évitez de vous déplacer en solitaire (particulièrement la nuit) et de séjourner dans les hôtels bon marché où la sécurité est négligée. Assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps. Ne gardez sur vous qu’une copie de la page d’identification de votre passeport et un peu d’argent pour la journée. Ne mettez jamais en évidence votre ordinateur portable, votre téléphone cellulaire ou tout autre appareil électronique. Faites preuve d’une extrême prudence lorsque vous utilisez les guichets automatiques bancaires. Si des voleurs s’en prennent à vous, restez calme et ne leur opposez pas de résistance, car ils pourraient vous blesser ou même vous tuer.

Dans les régions rurales, les villageois se font de plus en plus justice, et des personnes soupçonnées d’avoir enlevé des enfants ou commis d’autres crimes ont été lynchées. Tenez-vous loin des foules et des rassemblements en raison des risques de violence.

Manifestations et tensions politiques

À cause de la situation politique tendue, des manifestations pourraient se produire régulièrement dans le quartier du centre-ville historique de Guatemala City, et dans les régions avoisinantes. Des barrages routiers pourraient être érigés, menant à des perturbations importantes de le circulation et des services de transport public.

Les manifestations peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. On vous recommande d’éviter toutes les manifestations et les grands rassemblements, de suivre les conseils des autorités locales et de surveiller les médias locaux.

Les étrangers qui participent aux manifestations risquent d’être emprisonnés ou expulsés, en plus de se voir interdire l’entrée au Guatemala à une date ultérieure.

Sécurité routière

Les déplacements routiers peuvent être risqués. De manière générale, les automobilistes locaux ne respectent pas le code de la route et les recommandations en matière d'entretien des véhicules et conduisent de façon dangereuse. Bien que la plupart des routes dans les régions urbaines soient en assez bon état, les rues secondaires et les routes rurales sont mal entretenues et mal éclairées. À ces dangers s’ajoute le fait que les routes de montagne sont sinueuses et escarpées, et que la signalisation est déficiente.

Il existe un risque élevé de vol, surtout sur les grandes routes. Si vous vous déplacez d’une ville à l’autre en voiture, ne le faites que de jour, préférablement en convoi de deux véhicules ou plus. En voiture, gardez toujours les portières verrouillées et les fenêtres fermées.

On signale une hausse des vols à main armée après interception du véhicule par des criminels qui se font passer pour des policiers, notamment sur l'autoroute interaméricaine ou panaméricaine (CA-1) et sur l'autoroute de la côte pacifique (CA-2) et près de la frontière avec le Salvador. Soyez extrêmement prudent si vous devez emprunter l’autoroute CA-2 dans le département de San Marcos (jusqu’à et y compris la frontière avec le Mexique). N’utilisez cette route qu’en journée, à cause d'une augmentation des incidents violents.

l’INGUAT, l'institut guatémaltèque du tourisme, offre un service spécialisé d'assistance aux touristes, connu sous le nom de PROATUR. Pour accéder à ce service, composez le +502 24 21 28 10, ou le 1500 à partir du Guatemala. Les services sont offerts en anglais et en espagnol. PROATUR peut prêter son assistance pour organiser, de concert avec la police nationale, des escortes de sécurité pour tout déplacement par la route à l’échelle du pays. Cet arrangement doit être pris à l’avance. Les touristes peuvent demander ce service par courriel à operacionesproatur@inguat.gob.gt. Le service est gratuit, mais les pourboires et l’essence sont à vos frais.

L'autoroute interaméricaine ou panaméricaine (CA-1), et celle qui relie la ville de Guatemala à l’océan atlantique sont très encombrées et donc dangereuses.

Il est par ailleurs conseillé de se renseigner auprès de PROATUR avant d'entreprendre des déplacements hors route dans les hautes terres éloignées ou encore d'effectuer ces déplacements dans le cadre d'un voyage organisé par une agence de voyages agréée. INGUAT peut confirmer l’agrément de l’agence et les titres de compétence du guide touristique qui vous est assigné.

Évitez d’emprunter les petits chemins de terre isolés près du lac Atitlán et la route qui relie Godinez à Panajachel, car la police patrouille rarement sur ces routes.

Il arrive souvent que des barrages routiers soient érigés en raison de travaux routiers, en particulier dans les départements de San Marcos, de Huehuetenango, d'El Quiché, d'Alta Verapaz, de Petén et d'Escuintla, dans le nord et l'ouest du pays. Ces barrages peuvent entraîner des retards importants. Il est donc recommandé de modifier vos plans de voyage (par exemple, passez la nuit dans un hébergement sûr situé dans une grande ville plutôt que de vous déplacer après la tombée de la nuit).

Lorsque vous entrez dans le pays par la voie terrestre, prévoyez suffisamment de temps pour vous acquitter des formalités douanières et pouvoir arriver dans une grande ville avant la tombée de la nuit. De nombreux postes frontaliers ferment à l’heure du repas de midi et au crépuscule. Évitez de changer de l’argent à un poste frontalier sauf en cas d’absolue nécessité, car vous pourriez être victime d’un vol à main armée.

Les forces armées et la police procèdent à des fouilles de véhicules au hasard le long de la frontière mexicaine.  

Transports publics

Les autobus interurbains et locaux ne sont pas sécuritaires; ils sont peu fiables mécaniquement, emploient des chauffeurs sans permis, et sont souvent impliqués dans de graves accidents de la route. On signale fréquemment des vols à la tire et des vols à main armée dans les autobus.

Les autobus publics sont souvent attaqués par des gangs qui leur jettent des grenades ou leur tirent dessus à des fins d’extorsion ou de règlement de comptes. Des conducteurs ont subi des actes de violence, certains mêmes ont été tués. En ce qui concerne les passagers, on signale des vols à main armée, parfois commis par d’autres passagers.

Ne montez pas à bord des autobus publics locaux (les « chicken buses »). Les navettes qui transportent les touristes vers les sites touristiques populaires ont été ciblées par des criminels dans le passé.

Pour vous déplacer d’une ville à l’autre, voyagez de jour et n’empruntez que des autobus appartenant à des transporteurs réputés, car on a déjà signalé des activités frauduleuses.

Assurez-vous de réserver auprès de compagnies de transport et d’excursion qui sont fiables et jouissent d’une bonne réputation. PROATUR ou le personnel de votre hôtel peuvent vous recommander les compagnies les plus sûres. Dans la ville de Guatemala, n’utilisez que les taxis officiellement reconnus et prenez des dispositions détaillées avec le chauffeur pour le retour. Vous pouvez aussi vous renseigner sur les compagnies fiables auprès de PROATUR ou du personnel de votre l’hôtel.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les touristes peuvent obtenir des renseignements à jour sur la sécurité auprès de l’Institut guatémaltèque du tourisme, l’INGUAT (information en anglais et en espagnol). L’INGUAT offre un service spécialisé d’assistance aux touristes, connu sous le nom de PROATUR. Pour accéder à ce service, composez le +502 24 21 28 10, ou le 1500 à partir du Guatemala.

Si vous voulez vous rendre sur les pentes des volcans ou visiter tout autre site touristique, déplacez-vous en groupe et retenez les services d’un voyagiste réputé. On signale des cas d’agressions sexuelles et de vols qualifiés dans ces endroits, surtout en l’absence du personnel de sécurité qui y est normalement déployé. Tenez-vous au courant des conditions de sécurité dans les régions que vous envisagez de visiter.

N’approchez pas et ne photographiez pas des enfants ni des femmes, car bon nombre de gens au Guatemala craignent que leurs enfants soient enlevés pour être adoptés ou qu’on leur vole leurs organes vitaux. On a signalé des incidents violents impliquant des étrangers.

Les passagers des paquebots de croisière qui désirent faire une réservation pour une excursion ou prendre d’autres dispositions de voyage devraient s’assurer de traiter avec une entreprise reconnue par le croisiériste. Confirmez votre itinéraire auprès des responsables du paquebot et de l’autorité portuaire, ainsi qu’auprès de PROATUR.

Faites preuve de prudence lorsque vous vous baignez dans les eaux du Pacifique. Renseignez‑vous au sujet de la présence de courants forts, de contre-courants et de courants de fond. Évitez les plages désertes et non surveillées.

Il peut s’avérer difficile d’obtenir de l’aide de la police. Les forces policières manquent de ressources et sont souvent corrompues. Les policiers guatémaltèques ne parlent ni le français ni l’anglais. Toutefois, les agents de PROATUR sont en mesure de fournir de l’aide en anglais.