Conseils de sécurité

Sécurité

État d’urgence

Après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, le gouvernement français a décrété l’état d’urgence à la grandeur du pays. Les contrôles aux points d’entrée ont été rétablis, et les mesures de sécurité dans les aéroports ont été renforcées. Compte tenu de l’état d’urgence, le gouvernement français peut imposer des couvre-feux dans certains secteurs et restreindre la circulation dans certains quartiers, ce qui peut perturber les transports en commun (particulièrement en Île-de-France). Des raids policiers sont aussi plus susceptibles de se produire. Si vous vous trouvez dans un secteur visé par une opération policière, restez à l’intérieur, fermez tous les volets et fenêtres, et tenez-vous loin des fenêtres. Exercez une vigilance constante, surveillez les medias locaux et suivez les instructions des autorités locales.

Terrorisme

Il existe une menace terroriste. Depuis 2015, on signale une augmentation des attentats terroristes en France. Plusieurs attentats ont été commis dans des endroits publics, faisant de nombreux morts et blessés. Il est fort probable que d’autres attentats soient perpétrés.

Les cibles terroristes peuvent comprendre les édifices gouvernementaux, les lieux de culte, les écoles, les aéroports, et les réseaux de transport. Les autres cibles possibles sont les endroits publics comme les attractions touristiques, les restaurants, les bars, les cafés, les centres commerciaux, les marchés, les hôtels et les autres sites fréquentés par les étrangers. Restez vigilant en tout temps dans les lieux publics.

Le gouvernement français maintient un plan gouvernemental de vigilance, le plan Vigipirate, dont l’objectif est de protéger la population, les infrastructures et les institutions françaises, et de préparer les réponses en cas d’attaque. Le ministère de l’intérieur a développé une application gratuite pour les téléphones intelligents qui permet d’alerter l’utilisateur en cas de suspicion d’attentat ou d’événement exceptionnel. Le niveau d’alerte pour l’ensemble du pays est actuellement au maximum. Attendez-vous à des mesures de sécurité renforcée et à une présence policière ou militaire accrue aux points d’entrée (routiers, ferroviaires, maritimes et aéroportuaires) et dans les lieux publics. Consultez le site Web du ministère de l’Intérieur pour de plus amples renseignements.

Criminalité

Il se commet des crimes mineurs (vols à la tire et vols de sac à l’arraché) dans les principaux lieux touristiques, dans les grands magasins, dans les gares de train et d’autocars et dans les transports en commun, surtout dans les grandes villes. Les voleurs de sacs à l’arraché circulent à pied ou à motocyclette. Ils sont très habiles et agissent souvent en groupe. Évitez d’utiliser votre téléphone cellulaire dans les transports en commun afin de ne pas attirer l’attention.

Il arrive que des touristes soient victimes d’agressions violentes perpétrées par des groupes de jeunes. Ces agressions se produisent habituellement à la nuit tombée, aux alentours des principales attractions touristiques et des gares ferroviaires à Paris, à bord des trains (RER) qui relient Paris et sa banlieue ainsi que dans les principales gares ferroviaires d’autres grandes villes.

Les vols par effraction dans les véhicules sont fréquents. Ne laissez aucun effet personnel à la vue dans un véhicule et surtout, n’y laissez pas d’objets de valeur, de passeports ou d’autres documents de voyage, d’argent ou de cartes de crédit. Si possible, garez votre véhicule dans un stationnement sûr, surtout la nuit. Exercez une vigilance particulière si vous louez une automobile, car les véhicules de location sont des cibles de choix.

Les vols de véhicules ou de leur contenu sont particulièrement fréquents sur les routes qui longent les plages du sud de la France et aux haltes routières des autoroutes partout dans le pays, surtout en été lorsqu’il y a affluence de voyageurs.

Méfiez-vous si quelqu’un vous fait signe de vous arrêter sur l’autoroute. Des voleurs tentent souvent d’amener les conducteurs à s’arrêter sur la route, soit en obstruant le passage, soit en attirant leur attention (par exemple, par des appels de phare). Ils peuvent aussi vous faire croire que vous avez une crevaison (ils vont même jusqu’à crever eux-mêmes le pneu). Une fois que votre véhicule est arrêté, ils profitent de l’occasion pour voler votre sac ou d’autres objets de valeur. Des vols qualifiés sont parfois commis dans les haltes routières isolées le long des autoroutes.

Faites preuve d’une vigilance accrue aux feux rouges, car des voleurs en scooter profitent souvent du fait que le véhicule est arrêté pour s’emparer des sacs qui se trouvent sur le siège avant. Gardez toujours les vitres levées et les portières verrouillées.

Si vous êtes victime d’un vol, rendez-vous au commissariat de police le plus près pour signaler le crime. Vous obtiendrez alors une déclaration de vol. Conservez-en une copie, car vous en aurez besoin si vous devez vous procurer un nouveau passeport ou si vous souhaitez présenter une réclamation à votre assureur. Si l’incident a lieu dans le métro, vous pouvez demander l’assistance d’un agent du métro, qui vous orientera vers le commissariat le plus proche.

Fraude

Des dispositifs électroniques frauduleux sont parfois dissimulés dans les guichets automatiques bancaires en France. Au moyen d’un lecteur de carte fixé sur le lecteur légitime, ces dispositifs permettent de lire l’information inscrite sur la bande magnétique d’une carte de guichet. Le NIP est ainsi enregistré au moyen d’une petite caméra vidéo installée au-dessus du clavier. Les renseignements bancaires de la victime sont ensuite vendus ou échangés en ligne. Pour éviter d’être victime de ce genre de fraude, utilisez des guichets situés dans des endroits publics bien éclairés ou à l’intérieur d’une banque ou d’un commerce, évitez les lecteurs de cartes à l’aspect inhabituel, couvrez le clavier d’une main lorsque vous entrez votre NIP, et vérifiez votre relevé de compte pour y détecter toute transaction non autorisée.

Il arrive que certains bars et cabarets demandent aux clients un prix excessif pour leurs consommations. Le fait de contester un prix peut donner lieu à des menaces de violence, et il est possible que des gardiens de sécurité vous forcent à payer.

Manifestations

Les grèves, les manifestations étudiantes, les conflits de travail et les autres mouvements de revendication sont interdits pendant que dure l’état d’urgence. Toutefois, ils peuvent se produire à l’occasion et entraîner des perturbations importantes des transports publics et des services postaux. Évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, car ils sont susceptibles de donner lieu soudainement à des actes de violence. Suivez les consignes des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Sécurité routière

Les routes françaises sont bien entretenues. Conduisez de façon préventive et respectez le code de la route. Les conducteurs qui roulent à des vitesses excessives représentent un risque.

Transports publics

Les grandes villes offrent des services efficaces de transport en commun et sont desservies par un vaste réseau ferroviaire interurbain.

N’utilisez que des taxis officiels et n’y montez pas en compagnie d’inconnus.

À Calais et dans les environs, le déclenchement de grèves ainsi que l’activité des migrants peuvent vous retarder si vous devez traverser la Manche à destination ou en provenance du Royaume-Uni. Pour vous tenir au courant, communiquez avec votre transporteur et surveillez les nouvelles locales.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Activités en montagne

Après d’abondantes chutes de neige, des villages et des centres de ski peuvent être inaccessibles, et les routes peuvent s’avérer impraticables. Il existe aussi un risque d’avalanches dont certaines peuvent s’avérer mortelles.

Si vous avez l’intention de faire de l’alpinisme ou du ski :

  • ne partez jamais seul;
  • engagez toujours un guide expérimenté travaillant pour une entreprise de bonne réputation;
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation médicale;
  • assurez-vous d’être suffisamment en forme pour relever les défis de votre activité;
  • avisez un membre de votre famille ou un ami de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • soyez au courant des symptômes du mal aigu des montagnes (qui peut être mortel);
  • inscrivez-vous au service Inscription des Canadiens à l’étranger;
  • obtenez des renseignements précis sur les pistes de randonnée ou de ski avant de partir et ne vous aventurez pas à l’extérieur des pistes ou des sentiers balisés.

Si vous avez l’intention de faire du ski ou de l’alpinisme, consultez le site Web de l’Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches afin de vous informer sur les conditions météorologiques et les conditions de sécurité, et suivez à la lettre les conseils qui y sont donnés.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Ne laissez jamais vos bagages sans surveillance quand vous êtes à une billetterie ou à un comptoir d’enregistrement. Assurez-vous que vos effets personnels, y compris votre passeport et tout autre document de voyage, sont en sécurité en tout temps. Assurez-vous aussi de ne pas garder au même endroit vos cartes de crédit et de débit, votre argent et toute autre ressource financière. Évitez de faire étalage de richesse et d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent.

On a observé une augmentation considérable du nombre de migrants et de réfugiés en Europe. Les services de transport de certains pays ont déjà été perturbés, y compris dans les ports de traversier et les gares ferroviaires, et des retards importants ont été constatés aux postes frontaliers. La situation augmente également la possibilité que des manifestations donnant soudainement lieu à des actes de violence se produisent, en particulier dans les gares ferroviaires et les autres plaques tournantes de transport. Si vous vous trouvez dans la région, surveillez les bulletins de nouvelles locales, suivez les conseils des autorités locales et communiquez avec votre transporteur aérien afin de déterminer si vous devrez modifier vos plans de voyage.