Conseils de sécurité

Sécurité

La région de l'Extrême Nord et le département du Mayo-Louti (voir l’avertissement)

La présence de plus en plus importante de groupes extrémistes augmente les risques d’actes terroristes, d’enlèvements et de banditisme. Depuis 2014, Boko Haram a intensifié ses activités terroristes au Cameroun. Il y a eu plusieurs attentats suicides dans des lieux publics d’agglomérations importantes qui ont fait plusieurs morts et blessés. Des combats souvent très violents opposent les forces de sécurité camerounaises aux combattants de Boko Haram. 

Les frontières avec le Nigéria, le Tchad et la République centrafricaine (voir l’avertissement)

De la piraterie routière, des agressions, des enlèvements et d’autres formes de banditisme armé se produisent dans ces zones.

L’état d’urgence est en vigueur dans les États nigérians de Borno et Adamawa, qui longent le nord-est du Cameroun. Il y a un risque d’actes terroristes ou criminels le long de la frontière avec le Nigéria.

La crise sécuritaire en République centrafricaine déborde périodiquement les frontières de ce pays. Des attaques et des enlèvements ont eu lieu le long de la frontière avec le Cameroun.

La péninsule de Bakassi (voir l’avertissement)

Diverses formes de banditisme ont été signalées dans cette zone en raison de son isolement.

Régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest

Des tensions donnent lieu à des manifestations et à des troubles dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest depuis la fin novembre 2016. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements car ils peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Évitez de vous déplacer la nuit. Pendant une grève générale « ghost town », évitez de circuler dans les villes principales (Bamenda, Buea, Limbé et Kumba). Conformez-vous instructions des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Criminalité

Des agressions, des cambriolages et des vols à main armée ont lieu dans les grands centres urbains et sur les principaux axes routiers. Les vols à l’arraché sont courants. En cas de vol, n’opposez pas de résistance, car les voleurs pourraient recourir à la violence.

Dans la commune de Melong, des touristes étrangers ont souvent été la cible d’agressions violentes et de vols. Il est fortement déconseillé de faire de la randonnée pédestre dans cette région. Évitez de séjourner dans les hôtels des secteurs du Mont Manengouba et des lacs jumeaux.

Des larcins sont souvent commis à bord des trains, des autobus et des taxis. Les passagers de taxi sont souvent victimes d’agressions violentes. Les hôtels Hilton et Mont Fébé offrent un service de navette entre l’aéroport de Yaoundé-Nsimalen et le centre-ville de Yaoundé. Vous devriez utiliser ce service ou prendre des dispositions pour que l’on vienne vous chercher, surtout si vous arrivez après la tombée de la nuit.

Évitez les endroits isolés. Ne vous déplacez pas seul, surtout après la tombée de la nuit, dans certains quartiers de Yaoundé comme la Briquetterie, Mokolo et Mvog-Ada. Ne faites pas étalage de richesse.

Terrorisme

La participation du Cameroun à la force militaire régionale contre Boko Haram en fait une cible potentielle d’attentat terroriste. Soyez extrêmement vigilant dans les endroits achalandés comme les marchés, à proximité des édifices gouvernementaux, des lieux de culte et dans les hôtels, y compris à Yaoundé et à Douala.

Fraude

On signale fréquemment des tentatives de fraude dans ce pays. Consultez notre page La fraude à l’étranger pour plus de détails au sujet des escroqueries commises à l’étranger.

Manifestations

Évitez les manifestations et les grands rassemblements, car ils peuvent dégénérer soudainement en affrontements violents. Pour de l’information à jour en matière de sécurité, veuillez communiquer avec le haut-commissariat du Canada à Yaoundé.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières du golfe de Guinée et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent.

Des pirates sont présents dans les eaux que parcourt le traversier assurant la liaison entre Limbé/Tiko au Cameroun et Calabar au Nigéria.

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.

Sécurité routière

Les routes principales sont bien entretenues, mais les routes secondaires sont en mauvais état et dangereuses, surtout pendant la saison des pluies. La conduite dangereuse, l’utilisation de véhicules mal entretenus et les infractions au code de la route sont chose courante. Gardez vos vitres montées et vos portières verrouillées en tout temps. Évitez de conduire après la tombée de la nuit en région rurale et sur la route principale reliant Yaoundé et Douala. La présence de bétail et de piétons sur la chaussée ainsi que l’absence de panneaux de signalisation constituent des dangers. La police locale érige des barrages routiers dans tout le pays et s’attend parfois à ce que vous lui donniez de l’argent. Si un agent de police vous remet une contravention, demandez-lui d’y indiquer l’infraction que vous avez commise. Les contraventions peuvent être payées auprès d’un tribunal local ou dans un poste de police.

Pour obtenir de l’aide en cas d’accident, vous devriez, dans la mesure du possible, vous rendre au commissariat de police ou à la gendarmerie qui se trouve le plus près du haut-commissariat du Canada à Yaoundé ou du consulat du Canada à Douala.

Pour vos déplacements par voie terrestre, apportez des provisions suffisantes d’eau, de nourriture et d’essence et munissez-vous d’un moyen de communication sûr, comme un téléphone cellulaire (dans les régions où le service est fiable), un téléphone satellite ou une radio à très haute fréquence (VHF).

Vous devriez toujours avoir sur vous votre permis de conduire et les documents d’immatriculation de votre véhicule.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Évaluez soigneusement les risques pour votre sécurité avant de vous rendre où que ce soit au Cameroun. Surveillez les bulletins de nouvelles et suivez les conseils des autorités locales. Tenez-vous au courant des conditions de sécurité dans la région où vous vous déplacez et assurez-vous que votre hôtel est sûr.

Des pannes d’électricité surviennent quotidiennement dans tout le pays et peuvent durer plus de huit heures. Nous vous conseillons donc d’éteindre les appareils électriques avant de quitter votre lieu de résidence. Le pays peut également connaître des pénuries de pétrole, surtout durant les périodes de vacances, comme en décembre et janvier.

La frontière avec la Guinée équatoriale est souvent fermée. Communiquez avec les autorités locales pour obtenir de l’information à jour.