Conseils de sécurité

Sécurité

Criminalité

Des malfaiteurs commettent des vols à la tire, des vols simples et des vols avec effraction. Les crimes violents, les cambriolages et les détournements de voiture touchent rarement des touristes. Exercez une vigilance constante et évitez de vous promener seul après la tombée de la nuit, en particulier dans les villes et autour des villes.

Il arrive que des voitures garées soient volées ou dévalisées. Certains voleurs s’introduisent même dans des véhicules arrêtés à un feu rouge, y compris des taxis. Laissez en tout temps les portes verrouillées, les vitres levées et vos effets personnels à l’abri des regards.

Gardez toujours en lieu sûr vos effets personnels, y compris votre passeport et vos autres documents de voyage. Rangez vos objets de valeur et vos documents importants dans le coffre-fort de votre hôtel. Évitez de faire étalage de richesse et d’avoir sur vous d’importantes sommes d’argent.

Manifestations

Il arrive que des manifestations donnent soudainement lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi perturber passablement la circulation et les transports en commun. Évitez toutes les manifestations et tous les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux.

Parcs nationaux et faune

Les parcs nationaux et les routes qui y mènent sont généralement sans danger, sauf pour ce qui est de la présence d’animaux sauvages. Observez tous les règlements locaux et ceux des parcs, et suivez les recommandations des guides touristiques. Les zones abritant des espèces sauvages ne sont pas toujours clôturées, et les panneaux de mise en garde sont plutôt rares. Ne marchez pas sans accompagnateur après la tombée de la nuit, car vous pourriez faire face à des prédateurs nocturnes, particulièrement des lions, des hyènes et des léopards.

Ne vous baignez pas dans les rivières ou les lacs, car vous risquez de contracter des maladies au contact de l’eau ou de subir les attaques d’animaux sauvages comme les crocodiles ou les hippopotames.

Lorsque vous visitez un parc national, vous êtes entièrement responsable de votre sécurité. En général, les parcs n’offrent pas de service de guide aux gens qui n’ont pas d’accompagnateur. Si vous souhaitez vous rendre dans un parc national :

  • informez un membre de votre famille ou un ami de votre itinéraire et de l’heure prévue de votre retour au camp;
  • engagez toujours un guide expérimenté qui travaille pour une entreprise de bonne réputation (lorsque vous arrivez directement par avion dans la région du delta de l’Okavango ou dans d’autres zones de conservation, les services d’un guide font partie des forfaits safaris commerciaux ou guidés offerts par des camps privés ou des entreprises de safaris);
  • souscrivez une assurance voyage qui couvre des services de secours par hélicoptère et d’évacuation en cas de maladie;
  • obtenez de l’information précise sur les itinéraires désignés avant de partir;
  • utilisez un système de navigation GPS dans la mesure du possible.

Sécurité routière

Les conditions routières sont généralement bonnes dans les villes, mais les déplacements par voie terrestre à l’extérieur des grands centres peuvent être dangereux.

Il peut être risqué de circuler sur les routes. Les conducteurs sont parfois agressifs et téméraires, et il arrive souvent que des piétons et du bétail marchent en bordure de la route, y compris sur les principales autoroutes. La fatigue causée par les longs trajets ainsi que le mauvais éclairage des routes rendent la conduite dangereuse, surtout la nuit.

Pour obtenir l’aide du service d’assistance routière privé fiable appelé Medical Rescue International (en anglais), composez le 992 ou le 390‑1601.

Les routes de campagne peuvent être dangereuses à cause de la présence de piétons et de bétail ou d’animaux sauvages, surtout dans les districts de Chobe, de Ghanzi, d’Okavango, de Pandamatenga et de Savuti .

Les conditions sont difficiles dans le désert et dans les régions éloignées. Si vous allez dans ces régions, préparez-vous bien et faites-vous accompagner d’un guide, dans la mesure du possible. Déplacez-vous en véhicule à quatre roues motrices et prévoyez des quantités suffisantes de provisions, de carburant et d’eau.

Transports en commun

Certains hôtels offrent un service de minibus entre l’aéroport et Gaborone. Vous devriez vérifier si votre hôtel offre ce service et réserver votre transfert. Il est possible de louer un véhicule à l’aéroport de Gaborone. Dans les grandes villes, les taxis sont généralement sûrs, mais vous devriez négocier le prix de la course avant le départ.

Il n’y a plus de trains de passagers au Botswana. Des autobus fiables assurent les liaisons avec des villes éloignées comme Harare au Zimbabwe, Johannesburg en Afrique du Sud et Lusaka en Zambie. Ces autobus partent de la principale station de bus de Gaborone. Des minibus quittent aussi cette station toutes les heures en direction de Johannesburg. Les départs vers les destinations éloignées se font très tôt le matin, vers 6 heures. Pour vous rendre sans problème de Gaborone à Johannesburg, faites vos réservations au moins une journée à l’avance.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Des vols intérieurs sont offerts.