Conseils de sécurité

Sécurité

États de Kachin, Rakhine et Shan du Nord (voir l’avertissement)

Ces états sont le théâtre d’affrontements entre les forces armées et des groupes armés non étatiques, qui ont fait un nombre important de victimes et forcé des dizaines de milliers de civils à fuir. Le 25 août 2017, des attaques coordonnées contre les forces de sécurité et policières ont eu lieu dans le nord de l’État de Rakhine. La violence dans la région continue. Les conditions de sécurité peuvent se détériorer de façon soudaine et inattendue. Soyez prudent et suivez les instructions des autorités locales.

Situation politique

La situation politique est instable et on ne peut écarter la possibilité de troubles civils. Votre sécurité pourrait être compromise soudainement. Des actes de violence politique peuvent être commis à tout moment, notamment dans les secteurs fréquentés par les touristes et les expatriés comme les centres commerciaux, les supermarchés, les restaurants, les marchés, les hôtels, les carrefours de transport et les transports publics (même les taxis). Faites preuve d’une grande prudence, évitez de vous approcher des groupes de policiers et de soldats, évitez les rassemblements et tenez-vous au courant de l’actualité.

Des manifestations pourraient avoir lieu durant la période entourant les élections.  Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, car ils peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence et suivez les conseils des autorités locales.

Violence interethnique

Des actes de violence interethnique se produisent. Les violences religieuses ont fait plus de 200 morts depuis juin 2012, et plus de 140 000  personnes ont été déplacées (principalement dans l’état de Rakhine). Des attaques ont été perpétrées contre des immeubles religieux, des magasins et des résidences dans plusieurs secteurs, y compris dans les régions de Bago et de Mandalay, et ont causé plusieurs blessures et décès ainsi que le déplacement de personnes. Les tensions demeurent vives, et il est possible que d’autres violences se produisent. Des couvre-feux et des restrictions peuvent être imposés ou changés à court préavis.

Des incidents violents qui ont causé des blessures et dégâts matériels se sont produits à Mandalay au début de juillet 2014. À la fin mars 2014, des manifestations violentes ciblant les employés et les bureaux d’organisations internationales ont eu lieu à Sittwe, dans l’état du Rakhine.

Criminalité

Des attentats à la bombe se sont produits un peu partout au pays, y compris dans de grandes villes telles que Yangon (Rangoon), Mandalay et Nay Pyi Yaw. Ceux-ci pourraient se produire à tout moment.

Des étrangers ont été la cible de crimes violents. Par ailleurs, des crimes de rue comme des vols à la tire et des vols avec agressions sont parfois commis. Assurez-vous que vos effets personnels, vos passeports et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Les escroqueries relatives aux bijoux et pierres précieuses sont communes. Des marchands vendent des articles de moindre qualité à des prix gonflés en promettant à l’acheteur qu’il pourra les revendre à profit. Il arrive régulièrement que les marchands n’honorent pas les garanties qu’ils offrent. Si vous ne vous y connaissez pas en matière de bijoux et de pierres précieuses, considérez soigneusement tout achat. Le gouvernement du Canada ne peut pas aider les voyageurs à obtenir des remboursements.

Sécurité routière

En dehors des grandes villes, les voyageurs ne peuvent se rendre que dans les régions touristiques désignées, et la permission des autorités locales est requise pour visiter certains secteurs. Des points de contrôle militaires sont souvent érigés sur les routes.

L’état général des automobiles ne répond pas aux normes internationales minimales. Le parc automobile du pays est composé à la fois de véhicules à conduite à gauche et de véhicules à conduite à droite. Il peut être dangereux de conduire, surtout après la tombée de la nuit. Certaines routes peuvent devenir impraticables, particulièrement durant la saison des pluies. Les automobilistes ont tendance à ne pas respecter le code de la route et à conduire de manière dangereuse. Les piétons et le bétail empruntent couramment les routes. Un conducteur impliqué dans un accident avec un piéton est toujours considéré fautif et est passible d'emprisonnement.

Transports en commun

Au Myanmar, il arrive souvent que les transports en commun, y compris les services aériens, ferroviaires et maritimes, ne répondent pas aux normes de sécurité internationales. Le matériel ferroviaire est généralement désuet et des accidents mortels se sont produits. Les accidents mortels de bateaux et de traversiers sont courants. Les navires sont souvent surchargés et ne sont pas toujours en bon état.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

L’horaire des vols locaux peut changer sans préavis.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les installations touristiques sont adéquates à Bagan, au Lac Inle, à Mandalay, à la plage de Ngapali, à Yangon et à Taunggyi, mais elles sont peu nombreuses dans le reste du pays. On trouve de bons hôtels à Naypyidaw, mais le transport est limité. Les touristes étrangers sont rares à Naypyidaw et peuvent éveiller la méfiance. Les étrangers peuvent s'attendre à payer plusieurs fois le prix demandé à la population locale pour l'hébergement, les vols intérieurs et l'entrée aux sites touristiques dans l'ensemble du pays.

Les services téléphoniques ne sont pas fiables à Yangon et sont difficiles à obtenir dans les autres régions. Les interurbains peuvent coûter très cher. On trouve des cafés Internet à Yangon, mais on exige des pièces d’identité, l’accès à certains sites Web est interdit et on garde la trace des sites Web consultés par les utilisateurs. Même si l’accès à certains sites Web a été débloqué en 2011, de nombreux sites demeurent inaccessibles. Les communications électroniques, dont les courriels, peuvent faire l’objet d’une surveillance par les autorités locales.

La présence des policiers et des forces de sécurité sera probablement intensifiée à Yangon et ailleurs au Myanmar lors des jours d’importance nationale, notamment l’anniversaire des manifestations menées par des moines en faveur d’une réforme politique (le 26 septembre) et l’anniversaire des soulèvements de 1988 (8 août).

Les mines terrestres constituent un danger, surtout dans les régions frontalières.

Baignade

Soyez prudent dans les stations balnéaires de Ngwesaung, de Chaungtha et de Ngapali, car on trouve de forts courants sous-marins et contre-courants. Aucun sauveteur n'est sur les lieux, et des noyades ont eu lieu.

Plongée sous-marine

Soyez prudent si vous envisagez de faire une excursion de plongée au Myanmar. L’équipement de plongée de location ne répond pas toujours aux normes de sécurité reconnues internationalement et n’est pas toujours bien entretenu.

Randonnée en montagne

Des touristes qui faisaient de la randonnée en montagne dans des régions éloignées ont eu des démêlés avec les autorités militaires même s'ils avaient obtenu préalablement la permission de le faire.