Conseils de sécurité

Sécurité

Terrorisme

Il existe une menace terroriste. Depuis septembre 2015, de nombreux attentats ont été perpétrés contre des personnes et des groupes, y compris des minorités religieuses. 

Le 1 juillet 2016, des hommes armés ont pris d’assaut la Holey Artisan Bakery en plein cœur du quartier diplomatique dans le quartier de Gulshan 2 à Dacca, ont pris des otages et se sont affrontés à la police. Deux policiers et 20 otages, principalement des étrangers, ont été tués.

Il y a eu récemment des tentatives attentats-suicide à proximité de l’aéroport international de Dacca. Le 24 mars 2017, un incident de cette nature a eu lieu près d’un point de contrôle de la police aéroportuaire.

On ne peut écarter la possibilité que d’autres attentats soient perpétrés, dont des attentats aveugles. Des attentats pourraient survenir à tout moment et pourraient cibler des secteurs fréquentés par des étrangers, comme des secteurs commerciaux et publics, des hôtels, des marchés, des restaurants, des centres commerciaux, des sites religieux et des sites historiques.

Évitez le plus possible d’assister à des événements ou de fréquenter des lieux où un grand nombre de personnes, dont des étrangers, pourraient se rassembler, notamment les événements récréatifs et culturels en plein-air, les lieux de culte, les festivals, les hôtels et les centres de conférences. À Dacca et dans les autres centre-villes, évitez les secteurs et les établissements perçus comme étant fréquentés par les étranger. Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous en tout temps, en particulier les vendredis après la prière de l'après-midi, ainsi que pendant les journées qui revêtent une grande importance nationale dans le pays, notamment la Journée internationale de la langue maternelle (21 février), la Fête de l'indépendance (26 mars), le jour de l'An bengali (14 avril) et la Fête de la Victoire (16 décembre), et au cours des journées qui les précèdent. Surveillez les médias locaux pour être au courant des menaces à la sécurité et suivez les consignes des autorités locales.

Région des monts de Chittagong

Il y a un risque élevé d’actes de violence à caractère politique, d’enlèvements, ainsi que de conflits ethniques sporadiques dans cette région. Si vous visitez la Région des monts de Chittagong malgré le présent Avertissement, vous devez vous inscrire auprès du bureau du commissaire divisionnaire à Chittagong avant de vous y rendre.

Manifestations, hartals, blocus et actes de violence à caractère politique

Des manifestations politiques, des hartals (grèves obligatoires) à l’échelle du pays et des affrontements violents ont eu lieu et continueront surement à survenir.

Les hartals interrompent toute activité économique et perturbent les transports, y compris dans les quartiers des ambassades ou ceux où résident les étrangers. Les voyageurs risquent aussi de se retrouver bloqués à l'aéroport international Hazrat Shah Jalal, sans moyen de transport. Pendant les hartals et les blocus, il est fortement déconseillé de s'éloigner des quartiers de Baridhara et de Banani (à Dacca) et de sortir de Dacca en raison de l’incidence élevée de la violence. Soyez particulièrement vigilant à Dacca aux alentours de l’édifice du Parlement, du Secrétariat, de la Mosquée nationale, de l’Université de Dacca, de Purana Paltan, de Naya Paltan, de Motijheel, de Mirpur, de Kawran Bazar et de Shahbag. Des armes à feu et des engins explosifs ont été utilisés au cours d'affrontements entre certains groupes rivaux (par exemple, entre les forces de police et des manifestants, ou entre des factions politiques rivales).

Des manifestations et des affrontements violents risquent de se produire soudainement le vendredi à la suite des prières Jumu’ah (après-midi). Évitez la route 86 au nord de Gulshan-2 et la route 79 à l’angle de l’avenue Gulshan pendant les hartals, les manifestations ou les périodes électorales, car il est difficile d’y passer en toute sécurité en raison des importants rassemblements qui sont souvent organisés.

Évitez de vous déplacer lors d’un blocus, car les moyens de transport routier, ferroviaire et maritime pourraient être attaqués ou bloqués. Assurez-vous de disposer de suffisamment d’eau, de nourriture et de carburant, car des pénuries pourraient se produire.

De violentes manifestations antérieures ont entraîné la mort de plusieurs centaines de personnes. Des attaques au moyen d’engins explosifs ont été perpétrées dans des lieux publics bondés, des hôtels, des cinémas, des gares ferroviaires, et lors de rassemblements dans des villes comme Dacca, Sylhet, Khulna et Chittagong. Lors des blocus, les manifestants ont incendié des véhicules, y compris des trains, et endommagé les voies ferrées, ce qui a mené à des déraillements et causé des blessures. Des bombes incendiaires lancées sur un autobus le 3 février 2015 ont fait sept morts et seize blessés. De tels actes de violence pourraient se reproduire si la situation en matière de sécurité se détériore, entraînant ainsi de nouvelles perturbations.

Suivez les conseils des autorités locales, surveillez les médias locaux et évitez les manifestations et les grands rassemblements, ainsi que les secteurs où ceux-ci se déroulent.

Criminalité

Des crimes violents, comme des vols à main armée et des viols, ont été signalés. Les étrangers ne sont pas particulièrement visés, mais ils ont tout de même été victimes de crimes de situation dans diverses régions, dont Dacca, Chittagong, Sylhet, Feni et Khulna.

Les vols à la tire, les vols de sacs à l’arraché et les vols avec agression sont courants et ont augmenté récemment, surtout dans les secteurs fréquentés par les touristes et les ressortissants étrangers. Les voleurs s’attaquent aux passagers des pousse-pousse, des pousse-pousse motorisés et des taxis, particulièrement à la tombée de la nuit. Des voleurs sont également présents à bord des trains.

Des cas d’enlèvement contre rançon se sont produits, mais ceux-ci concernent rarement les étrangers.

Soyez prudent lorsque vous vous déplacez en dehors des zones urbaines. Ne faites pas étalage de richesse et ne portez pas de bijoux. Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps.

Évitez de vous promener seul ou d’utiliser les transports publics après la tombée de la nuit. Les victimes de crimes devraient communiquer avec le haut-commissariat du Canada à Dacca pour obtenir de l’aide avant de porter plainte auprès de la police.

Sécurité des femmes

Les femmes non accompagnées sont plus susceptibles d’être victimes de crimes, notamment de harcèlement physique et verbal. Évitez de voyager seule, y compris à bord des transports publics, surtout pendant la nuit. Ne vous rendez pas seule dans un commissariat de police. Consultez notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout, qui renferme des conseils à l’intention des voyageuses canadiennes.

Mariages forcés

Des Canadiennes ont été mariées à leur insu ou sans avoir donné leur consentement. Pour plus de détails, consultez notre page Mariage forcé et notre publication intitulée Voyager au féminin : La sécurité avant tout.

Fraudes

Des voyageurs ont déclaré avoir été victimes de fraude de la part de responsables de la sécurité dans la section des départs de l’aéroport international Hazrat Shah Jalal de Dhaka. Lors de fouilles manuelles à la porte d'embarquement, des responsables de la sécurité ont demandé à des voyageurs s’ils avaient de l’argent dans leurs poches. Lorsque les voyageurs ont présenté la monnaie locale, on les a informés qu’il était illégal d’exporter des takas bangladais et on leur a demandé de remettre l’argent. Si cela vous arrive, vous devriez refuser d’obtempérer et demander à parler au chef de la sécurité de l’aéroport. Nous vous encourageons également à signaler les incidents de ce genre au haut-commissariat du Canada à Dhaka.

Sécurité routière

Les routes sont en mauvais état. Les déplacements par la route sont dangereux et à éviter la nuit puisque de nombreux véhicules circulent sans phares ou avec les feux de route allumés. La circulation dans les zones urbaines est extrêmement congestionnée et chaotique. Les accidents de la route constituent une cause fréquente de blessures ou de décès.

Transports en commun

Des traversiers et des autobus interurbains circulant sur des routes importantes ont été attaqués par des bandes de voleurs. Faites preuve de prudence lorsque vous utilisez ces moyens de transport. Les accidents de traversier ne sont pas rares au Bangladesh, car certains d'entre eux sont surchargés et mal entretenus. Ne montez pas à bord d’un bateau qui semble surchargé ou ne pas être en état de naviguer.

Le transport ferroviaire est lent, et des déraillements se produisent. Veillez à ce que votre compartiment soit verrouillé lorsque vous voyagez la nuit.

Transport aérien

Le gouvernement du Canada n’évalue pas la conformité des compagnies aériennes intérieures étrangères aux normes internationales de sécurité de l’aviation civile. Consulter Vols intérieurs dans d’autres pays pour plus de détails.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Les installations touristiques sont inadéquates.

Des coupures de courant planifiées appelées « délestage des charges » sont une réalité quotidienne dans la plupart des régions du pays, et peuvent durer de nombreuses heures. L'approvisionnement en eau n'est pas régulier, et plusieurs régions du pays passent plusieurs jours sans eau.

Piraterie

On signale des attaques perpétrées par des pirates dans les eaux côtières et parfois aussi plus loin au large. Les navigateurs devraient prendre les précautions qui s’imposent. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web Live Piracy Report (en anglais) de l’International Maritime Bureau.