Diarrhée du Voyageur - Partie 1 : Prévention


J’adore observer les gens, particulièrement lorsque je voyage à l’étranger. Il y a quelques années, j’étais assise sur un banc dans une ville sud asiatique bourdonnante, alors que je dégustais un délicieux smoothie à la mangue j’ai remarqué un homme qui déchargeais de son véhicule un énorme bloc de glace sur le bord de la route. Cela m’a semblé bien étrange de déposer ce gros bloc de glace de la taille d’un bureau directement sur le trottoir, comme ça en plein soleil.“A quoi peut-il bien servir ?” me suis-je demandé. La rue était remplie de toute sorte de choses ce matin là, des poulets, des rats et des chiens errants cotoyaient les vendeurs de rue, les carcasses d’animaux pendaient sur les étalages, et les enfants pieds nus couraient tout autour. Je me suis assise là pendant une bonne demi-heure, pour profiter de ce décor et finir mon délicieux smoothie, lorsque que je remarqua la dame à qui j’avais acheté mon smoothie se diriger vers le bloc de glace avec un couteau. Soudainement, gagnée par le doute j’espérais qu’elle ne fasse pas ce que justement elle commença à faire. Elle frappa le bloc de glace pour en collecter des morceaux afin de les utiliser pour ses savoureux smoothies. Beurk!

 

La Diarrhée du voyageur peut toucher tous les voyageurs. C’est un fait regrettable. Tout le monde est concernés puisque les bactéries, virus et parasites peuvent se trouver partout, même dans le plus luxueux complexe tout inclus ou dans la glace de votre délicieux smoothie à la mangue. Personne n’est à l’abri. En tant qu’infirmière spécialiste des voyages, cela est mon rôle, et celui de mon équipe, de vous fournir les conseils nécessaires pour réduire les risques de contracter la diarrhée du voyageur pendant votre voyage.

Se laver les mains régulièrement est impératif, ou que vous vous trouviez sur la planète. L’hygiène des mains est votre première et meilleure défense contre les microbes, spécialement après avoir été à la salle de bain ou avant de manger.  Il est aussi conseillé de se laver les mains après avoir utilisé les transports en communs, avoir visité un musée, ou même après avoir fait l’épicerie. Cela peut vous sembler excessif, mais lorsque vous y repensez, vous touchez la barre du métro et ensuite votre visage, et y appliquez de la crème ou placez une gomme dans votre bouche. Vous avez ainsi transféré les microbes du métro dans votre bouche. Avoir avec soi en tout temps des lingettes désinfectantes, ou un tube de gel pour les mains antibactérien ne semble plus si fou à présent !

 

Des conseils sur la prudence sur son choix d’aliments et de boissons est très souvent donné, cependant son efficacité est limité puisque les gens n’aiment pas suivre de règles en vacances. Conseiller à des voyageurs de e pas prendre part à la culture de la restauration de rue lors d’un voyage en Asie est ridicule. Ce sont des attentes irréalistes. La recherche à justement montré que même si les gens s’appliquent à respecter les précautions d’usage, les facteurs de transmissions principaux restent le personnel d’hôtel et de restaurant. L’hygiène des restaurants est un des acteur principal de la transmission de la diarrhée du voyageur. Comment la nourriture est transportée et préparée en coulisse joue un rôle majeur sur votre propension à tomber malade après avoir consommé leur nourriture que tout autre chose. Dans la plupart des cas la diarrhée du voyageur semble hors du contrôle du voyageur, alors que faire ?

 

De plus en plus, nous, les professionnels de la santé voyage, nous suggérons à nos patients d’utiliser Pepto-Bismol® comme mesure préventive contre la diarrhée du voyageur. Bien que principalement publicisé comme un traitement contre la diarrhée, l’ingrédient actif le bismuth subsalicylate (BSS) a montré le pouvoir de réduire le risque de contracter la diarrhée du voyageur par 50% ! Demandez à votre professionnel de la santé concernant la dose requise et si vous êtes un bon candidat pour la prise de Pepto-Bismol®, car il existe de nombreuses allergies et conditions médicales à considérer avant de prendre ce médicament.


Existe-t-il un vaccin contre la diarrhée du voyageur ? Oui ! le vaccin Dukoral, premièrement créée pour la prévention du Choléra, a démontré son efficacité dans la prévention d’une souche de la bactérie enterotoxigenique E. Coli responsable de la diarrhée du voyageur. Les études ont démontrées que cette souche est responsable d’environ 30% de la contamination bactérienne de la Diarrhée du voyageur à travers le monde, excepté en Asie du sud est. Même si l’efficacité de ce vaccin est limitée, cela est définitivement une option à considérer lorsque vous partez en voyage.

Et à propos des Probiotiques ? Les jurés sont toujours en délibération à ce sujet. Les récentes études ont montré que les probiotiques réduiraient les risques de diarrhée du voyageur sur un petit nombre de personnes, mais rien de concluant jusqu’à maintenant. Les récentes études réalisées ont principalement concerné les effets de la prise d’antibiotiques par rapport à la diarrhée du voyageur, cependant une étude plus poussée est nécessaire.

Il existe une application pour ça! Non, vraiment, une application existe vraiment. Le CDC, center for disease control aux US a créer une application facile d’utilisation “can I eat This?”, un guide pour se nourrir à l’étranger. Je l’ai testé moi même, et certaines des recommandations ne semble pas réalistes ni facile à suivre, il propose cependant des infos utiles. Consultez le en suivant ce lien : https://wwwnc.cdc.gov/travel/page/apps-about#canieat

Les mesures préventives sont extrêmement importantes, cependant savoir quoi faire et être équipé avec votre prescription d’antibiotiques et les bons médicaments sans ordonnances si vous tombez malade sont absolument nécessaire et pourront sauver vos vacances.

Restez en alerte pour notre prochain article, 2nde partie, sur la diarrhée du voyageur, nous développerons quoi faire si cela vous arrive et les options de traitement.