Encéphalite de Murray Valley

Quelle est l'épidémiologie de l'encéphalite de Murray Valley ?

L'encéphalite de Murray Valley est une maladie infectieuse causée par un flavivirus. Cette infection se transmet par les piqûres de moustiques. La transmission d'homme à homme à l'issue d'un contact direct n'existe pas. Quand une personne est atteinte de l'encéphalite de Murray Valley, elle développe des symptômes comme la fièvre, des maux de tête, des nausées, des vomissements et de la fatigue. Le cas peut se compliquer lors de la pénétration du virus. De la confusion, de la somnolence, des difficultés de parler, un manque de coordination ainsi qu'une l'infection du cerveau pourront arriver. Dans certaines situations, cette maladie provoque chez l'homme une maladie neurologique chronique, une invalidité de longue durée, voire même la mort.

 

Quels types de personnes sont à risque ?

Dans certains pays tels que la Nouvelle-Guinée, l'Australie du Nord-ouest et l'Australie du sud, l'encéphalite de Murray Valley est fréquente. Toutes les personnes qui voyagent dans ces destinations s'exposent donc à des risques d'infection élevés. Sachez que le virus est plus fréquent lors de fortes précipitations, inondations et pendant la saison chaude. Les personnes qui sortent régulièrement et durant de longues périodes à l'extérieur, surtout dans des endroits où la population de moustiques est élevée font face à un risque accru.

 

Quelles mesures sont à prendre pour prévenir cette infection ?

Pour éviter la contamination par le virus de l'encéphalite de Murray Valley, la première précaution à prendre est d'éviter de se faire piquer par les moustiques. Il est à noter qu'aucun vaccin ni médicament pour lutter contre cette maladie n'est existant. Pour ce faire, tachez bien à :

  • Utiliser des insectifuges appropriés. Vous pouvez les pulvériser sur la peau exposée. Choisissez les produits qui offrent une durée de protection plus longue comme l'IR3535 ou encore la Picaridine. Veuillez à bien suivre les instructions de produits pour éviter les mauvaises surprises.
  • Porter des vêtements à longues manches et des pantalons longs, surtout lorsque vous sortez de la maison. N'oubliez pas non plus de mettre un chapeau.
  • Appliquer des répulsifs au-dessus de la couche d'écran solaire (20-30 minutes après l'application de l'écran solaire).
  • Éviter d'appliquer les répulsifs aux mains, aux yeux et à la bouche.
  • Porter des vêtements traités par de la perméthrine. Vous pouvez acheter des habits déjà traités ou le faire vous-même. Même si vous les lavez de nombreuse fois, vos vêtements restent traités. 
  • Éviter d'utiliser directement la perméthrine sur votre peau.
  • Miser sur des chambres sans accès pour les moustiques ou climatisées pendant votre séjour. 
  • Utiliser un filet au-dessus de votre lit.
  • Éviter le grattage en cas de piqures de moustique.
  • Appliquer la crème d'hydrocortisone ou la lotion calamine pour calmer les démangeaisons

 


 

Nous faisons tous les efforts possibles pour que les informations présentes sur notre site soient à jours et concordent avec les dernières recommandations de l'agence de santé publique; cependant, il nous est impossible d’apporter ces changements chaque jour.

Pour la recommandation santé voyage la plus récente, prenez rendez-vous par téléphone pour rencontrer l’un de nos professionnels de la santé voyage.