Conseils

Conseils de santé aux voyageurs
  • La rougeole en Europe - 16 août 2017 00:00 HAE
  • Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (CoV-SRMO) au Moyen-Orient - 1 août 2017 00:00 HAE
Consultez un fournisseur de soins de santé ou visitez une clinique santé-voyage de préférence six semaines avant votre départ.

SURVEILLANCE:

Mise à jour : le 18 septembre 2017

L'organisation mondiale de la Santé a confirmé la transmission locale du chikungunya en Italie.  En date du 9 septembre 2017, sept cas de virus chikungunya ont été confirmés dans la région côtière d'Anzio, à Rome et dans la grande région métropolitaine.

Si vous envisagez de vous rendre à Rome, nous vous recommandons de prendre des mesures de prévention rigoureuses afin d'éviter les piqûres et morsures d'insectes. Pour plus amples renseignements, consultez les nouvelles sur les flambés du chikungunya.
 

 

Mise à jour : le 18 août 2017

Rougeole

Ce pays signale une éclosion de la rougeole. Pour plus d'informations lisez la mise à jour épidémiologique au sujet de la rougeole (en anglais seulement).

S'il vous plaît consultez la section vaccins pour obtenir des recommandations sur comment vous protéger.


Vaccins administrés systématiquement

Assurez-vous que votre vaccination est à jour selon votre province ou territoire, peu importe votre destination de voyage.

Certains de ces vaccins incluent : rougeole-oreillons-rubéole (ROR), diphtérie, tétanos, coqueluche, polio, varicelle, grippe et d'autres.

Vaccins recommandés

Vous pourriez être à risque de contracter ces maladies évitables par la vaccination lors de votre voyage dans ce pays. Adressez-vous à votre professionnel de santé-voyage pour savoir si ces vaccins vous conviennent.

Risque

  • L'encéphalite à tiques est présente dans certaines régions de ce pays.
  • C'est une maladie virale qui affecte le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
  • Elle est transmise aux humains par la morsure de tiques infectées, ou lorsque vous consommez des produits laitiers non pasteurisés.


Recommandation

  • La vaccination doit être envisagée pour ceux qui peuvent être exposés aux tiques au cours d'activités de plein air.
  • Le vaccin contre l'encéphalite à tiques existe, mais il est seulement disponible dans les pays où la maladie est présente.
  • Apprenez plus sur comment vous protéger contre l'encéphalite à tiques?

La fièvre jaune est une maladie causée par un flavivirus que se transmet par la piqûre d'un moustique infecté.

Les voyageurs se font vacciner soit parce qu'il s'agit d'une exigence pour entrer dans certains pays, soit parce qu'il est recommandé de le faire pour se protéger contre la fièvre jaune.

Risque

  • Il n'y a aucun risque de fièvre jaune dans ce pays.

Les exigences liées à l'entrée*

  • Une preuve de vaccination n'est pas exigée des voyageurs.

Recommandation

  • La vaccination n'est pas recommandée.

*Il est important de souligner que les exigences liées à l'entrée dans un pays pourraient ne pas correspondre à votre risque de contracter la fièvre jaune à cet endroit. Il est également recommandé de communiquer avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destinations où vous comptez vous rendre pour vérifier s'il y a d'autres exigences d'entrée.

À propos de la fièvre jaune

Centres de vaccination contre la fièvre jaune désignés

La grippe saisonnière sévit partout dans le monde. La saison grippale est de novembre à avril dans l'hémisphère Nord, d'avril à octobre dans l'hémisphère Sud et elle dure toute l'année dans les tropiques. La grippe (influenza) est causée par un virus qui se transmet d'une personne à l'autre par la toux ou les éternuements ou par le contact avec des objets et surfaces contaminés. Faites-vous vacciner contre la grippe. Faites-vous vacciner contre la grippe.

L'hépatite B est une maladie du foie qui se propage par le sang ou les autres liquides corporels. Tous les voyageurs qui pourraient y être exposés (rapports sexuels, traitement médical, partage d'aiguilles, tatouage, acuponcture ou exposition professionnelle) devraient être vaccinés.

La rougeole est une maladie virale qui est très contagieuse. Elle s'agit d'une maladie courante dans la plupart des régions du monde. Assurez-vous que votre vaccination contre la rougeole est à jour, peu importe votre destination de voyage.

Maladies d'origine alimentaire et hydrique

Les personnes qui se rendent à n'importe quelle destination mondiale peuvent développer la diarrhée du voyageur en consommant de l'eau ou des aliments contaminés.

Dans certaines régions en Europe du Sud, l'eau et les aliments peuvent aussi être porteurs de maladies comme l'hépatite A. Faites attention à ce que vous mangez et buvez lorsque vous vous rendez en Europe du Sud. Dans le doute, rappelez-vous : N'ingérez rien qui n'ait été bouilli, cuit ou pelé!


Insectes et maladies

Dans certaines régions de l'Europe du Sud, certains insectes sont porteurs de maladies comme la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, la leishmaniose, la maladie de Lyme, l'encéphalite à tiques et le virus du Nil occidental.

Il est recommandé aux voyageurs de prendre les mesures nécessaires pour se protéger contre les piqûres d'insectes.


Paludisme

Il n'y a aucun risque de paludisme dans ce pays.


Animaux et maladies

Les voyageurs doivent éviter tout contact avec les animaux, y compris les chiens, les singes, les serpents, les rongeurs, les oiseaux et les chauves-souris. Certaines infections, telles que la rage, sévissent dans certaines régions de l'Europe du Sud et peuvent être transmises entre les humains et les animaux.


Infections de personne à personne

Le fait de se trouver en présence de nombreuses personnes peut accroître le risque de certaines maladies. N'oubliez pas de vous laver les mains souvent et d'observer les règles d'hygiène lorsque vous toussez ou éternuez afin d'éviter de contracter le rhume, la grippe ou d'autres maladies.

Les infections transmissibles sexuellement (ITS) et le VIH se transmettent par contact avec du sang ou des liquides corporels; adoptez des pratiques sexuelles protégées.


Services et établissements médicaux

Des soins médicaux de qualité sont facilement accessibles en Italie; les services peuvent toutefois être limités dans les zones rurales. Les médecins et les infirmières ne parlent pas tous le français ou l’anglais, et les hôpitaux ne disposent pas tous de services de traduction. Dans les salles d’urgence ou lorsqu’il y a danger de mort, les soins médicaux sont gratuits. Les hôpitaux demandent à être payés sur-le-champ pour les soins de convalescence ou de suivi.

On trouve des caissons de décompression dans les principaux hôpitaux partout dans le pays.

Renseignements généraux en matière de sécurité

Il n’est pas rare que l’air soit très pollué dans les grandes villes.

Les autorités locales de Naples et des régions avoisinantes sont confrontées à un problème d’élimination des déchets, qui dans le passé a engendré l’amoncellement de tonnes d’ordures dans les rues. Bien que la situation se soit améliorée, le problème peut subsister dans certains secteurs.

À retenir...

La décision de voyager appartient entièrement au voyageur. Le voyageur est également responsable de sa propre sécurité.

Soyez bien préparé(e). Ne vous attendez pas à ce que les services médicaux soient les mêmes que ceux offerts au Canada. Apportez dans vos bagages une trousse de produits de santé pour le voyage, en particulier si vous vous rendez dans des zones éloignées des grands centres urbains.